Quantcast

La directrice du Cerema Méditerranée rejoint un établissement public foncier

9 oct. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Cerema


Après quatre ans passés en tant que directrice du Cerema* Méditerranée au sein du Centre d’expertises (Cerema) proposant des solutions d’ingénierie aux collectivités et à l’État, Florence Hilaire vient d’être nommée directrice générale de l’établissement public foncier de l’Ouest-Rhône-Alpes (Epora). Elle remplacera ainsi, à compter du 5 novembre prochain, Jean Guillet, parti à la retraite en mars dernier, et prendra ainsi le relais de d’Alain Kerharo, qui assurait, depuis, l’intérim.

Rappelons que l’Epora, fort de 75 salariés, a été créé en 1998. Comptant parmi les 13 établissements publics fonciers (EPF) ayant statut d’établissement public d’État à caractère industriel ou commercial, sa mission est notamment de proposer un accompagnement allant “des études préalables des opérations, jusqu’à la veille foncière et à la revente aux opérateurs des biens acquis pour réaliser les projets décidés par les collectivités”, indique un communiqué de presse. Il intervient dans 5 départements : l’Ardèche, la Drôme, la Loire, le Rhône, ainsi qu’une partie du Nord-Isère.

Passée par l’École nationale des Ponts et chaussées et par celle des travaux publics de l’État, Florence Hilaire était directrice du Cerema Méditerranée depuis 2014. Avant cela, la nouvelle directrice générale de l’Epora a notamment été, entre 2007 et 2013, directrice adjointe du Centre d’études techniques (Cete) Méditerranée, aujourd’hui fusionné au sein du Cerema.

Plus tôt dans sa carrière, elle a aussi exercé en tant que responsable du service “Ville, urbanisme et habitat” (2000-2005) et du service “Risques et environnement” (2005-2007) à la direction départementale de l’équipement (DDE) du Vaucluse, un ancien service déconcentré du ministère de l’Équipement aujourd’hui disparu et remplacé par la direction départementale des territoires (DDT) du Vaucluse.