Quantcast

Jean-Pierre Clamadieu nommé président d’un opéra

10 oct. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Linkedin


Porté, en mai dernier, à la tête du conseil d’administration d’Engie, Jean-Pierre Clamadieu, patron sur le départ du chimiste belge Solvay, vient également d’être nommé – en Conseil des ministres ce lundi 10 octobre – président du conseil d’administration de l’Opéra national de Paris. Il succède au conseiller d’État Bernard Stirn, qui a occupé cette fonction non exécutive de 2011 à mai dernier.

Il a également pris la place, au sein du conseil d’administration de cet établissement public industriel et commercial, de Patricia Barbizet, présidente du conseil d’administration de la Philharmonie de Paris depuis 2016 et ex-directrice générale de la holding de François Pinault Artémis, aujourd’hui présidente du club Le Siècle, depuis 2017.

Jean-Pierre Clamadieu, 60 ans, est directeur général et président du comité exécutif de Solvay depuis 2012, après avoir occupé, pendant un an, la place de numéro deux du groupe en tant que directeur général adjoint et vice-président du comité exécutif.

Après dix ans passé dans le public – notamment comme secrétaire général pour les affaires régionales (Sgar) à la préfecture de Champagne-Ardenne (1986-1988) et comme conseiller technique de Martine Aubry, alors ministre du Travail, entre 1991 et 1993 –, cet ingénieur en chef au corps des Mines de formation, passé par l’École nationale supérieure des mines de Paris, avait rejoint le secteur privé en 1993, comme responsable du projet de dépollution automobile du groupe chimique et pharmaceutique Rhône-Poulenc.

Lorsque le groupe a disparu, en 1998, Jean-Pierre Clamadieu a rejoint Rhodia, ex-division “Chimie” de Rhône-Poulenc, rachetée en 2011 par Solvay. Il y a été président de Rhodia éco-service (1999-2000), avant d’être nommé directeur général, en 2003, puis président-directeur général (P.D.-G.), en 2008.

Au Mouvement des entreprises de France (Medef), Jean-Pierre Clamadieu a également été président de la commission “Développement durable” entre 2007 et 2014.