Quantcast

Une directrice pour le centre régional de surveillance en mer dans le Finistère

11 oct. 2018, PAR Emilie Coste
  • 01
    MIN
  • 0


Pour la première fois en France, une femme dirige un centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) en mer. Une “fierté” pour l’administratrice des affaires maritimes Myriam Sibillotte, nommée directrice du Cross Corsen, situé à Plouarzel, dans le Finistère, en remplacement de Philippe Michaud.

“Au-delà du genre, il y a des compétences et des expériences”, fait valoir la nouvelle directrice âgée de 42 ans, assurant servir “la communauté des gens de mer avec passion et ardeur”.

Depuis 2016, Myriam Sibillotte était directrice adjointe de ce centre chargé de la surveillance, 24h/24, de la navigation au large de l’île bretonne d’Ouessant, où circulent chaque année 45 000 navires.

Titulaire d’une maîtrise en langues étrangères appliquées (LEA) et d’une licence d’administration publique, Myriam Sibillotte est issue de l’École des affaires maritimes de Bordeaux. Elle a débuté sa carrière à la direction des affaires maritimes du Finistère en 2003, comme responsable de la police des pêches, au service interministériel “Mer et littoral”.

En 2005, elle a rejoint le Cross Méditerranée, en tant que cheffe du service “Opération sauvetage”. Myriam Sibillotte a ensuite été directrice adjointe des affaires maritimes du Var, avant de devenir responsable du pôle “Protection et aménagement durable de l’espace marin” de 2012 à 2016, à la préfecture maritime de la Méditerranée.

Avec AFP