Quantcast

Les Messagers du climat à la conquête des territoires

2 mai 2017, PAR
  • 03
    MIN
Le Train du climat soutenu par la SNCF était stationné fin mars à Paris en attendant de parcourir la France dans les prochains mois.

La solution au réchauffement climatique viendra des territoires ! » C’est le climatologue et glaciologue Jean Jouzel qui le confiait à sa sortie de l’exposition de la SNCF Le Train du climat, stationnée en gare d’Austerlitz fin mars. Une nouvelle édition qui sillonnera les rails dans les prochains mois pour un périple à travers la France. « Le rôle d’un État est de négocier les accords internationaux les plus ambitieux possibles comme lors du récent accord de Paris consécutif à la COP 21, développait cet expert auprès de l’ONU au micro d’Acteurs publics TV. Mais les collectivités locales sont ensuite à la manœuvre pour décliner concrètement ces accords en matière de politiques de transports, urbanisme, logement, déploiement des énergies durables… »

L’enthousiasme des Messagers
Le bloc communal, les départements et les régions : voilà donc les échelons les plus pertinents pour agir efficacement. « Les solutions en matière climatique ne peuvent être rigides, uniformes et plaquées d’en haut », abonde le président du Conseil économique, social et environnemental, Patrick Bernasconi. Elles doivent être adaptées aux réalités locales. « Mais certains territoires sont dans l’action alors que d’autres ont, en matière de lutte contre les dérèglements climatiques, d’importantes marges de progression », relève de son côté le président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, Hervé Maurey. Un travail pédagogique auprès des élus est donc nécessaire.
La richesse de cette exposition, faite de vidéos, photos et autres données chiffrées, tient aussi à ses « Messagers » : des scientifiques et chercheurs qui transmettent leur savoir et (surtout) leur enthousiasme pour expliquer les causes, les conséquences et l’impact au niveau des territoires du réchauffement climatique. Et les solutions à mettre en œuvre. « Je crois à une science qui sort des laboratoires, affirme le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon. La science produite en France en matière climatique est l’une des meilleures au monde, elle mérite d’être connue et reconnue. » Les Messagers y contribuent en adaptant leurs discours et la présentation de leurs recherches à tous les publics, novices et spécialistes, enfants et adultes. 

Tous les échelons territoriaux
Un train citoyen qui favorise les échanges entre entreprises, scolaires, élus ou associations. « Un catalyseur entre différents univers », se félicite la paléoclimatologue Valérie Masson-Delmotte. « Une exposition qui dépasse la sphère politique et amène les citoyens à coconstruire des solutions », prolonge Célia Blauel, maire adjointe de Paris chargée de l’environnement et du développement durable. C’est le but recherché du côté de la SNCF. « Avec cette nouvelle édition, nous allons plus en profondeur dans les territoires et la recherche de solutions scientifiques, explique Christian Dubost, directeur du développement durable du groupe SNCF. Ce nouveau Train est un déclencheur de solutions. »
Il s’adresse donc à tous les échelons territoriaux alors que les récentes réformes territoriales ont défini le rôle de chacun : à la région la planification et l’orientation, aux intercommunalités celui de les mettre en œuvre notamment via le plan « climat, air, énergie ». Manifestement, la prise de conscience de tous s’opère. Reste une synergie à intensifier entre tous les acteurs de terrain et à laquelle le Train du climat entend contribuer.

Photo: Thierry Mandon, secrétaire d’État à la Recherche, accueilli par Béatrice Korc, cheffe de projet Train du climat. 
À sa gauche, Stéphane Volant, secrétaire général de la SNCF ; à la droite de Béatrice Korc, Christian Dubost, directeur du développement durable du groupe SNCF.