Quantcast

Structurer la filière industrielle de sécurité, un bouclier contre les nouvelles menaces

11 déc. 2017, PAR
  • 01
    MIN
Le délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces, Thierry Delville, a détaillé sa feuille de route devant les membres du Club des acteurs de la Sécurité intérieure, en marge du salon Milipol.

Développer la filière industrielle de sécurité et lutter contre la cybercriminalité…Thierry Delville a expliqué, le 24 novembre 2017, en marge du salon Milipol, à Villepinte, près de Paris, sa mission et ses priorités devant les membres du Club des acteurs de la Sécurité intérieure. Délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces officiellement depuis janvier 2017, rattaché au cabinet du ministre de l’Intérieur, l’ancien commissaire de police, spécialiste des systèmes d’information, a plaidé pour une structuration plus forte de la filière des industries de sécurité. L’exemple de l’industrie de défense a évidemment été évoqué, mais Thierry Delville a souligné la spécificité des industries de sécurité, nettement moins dépendante de la commande publique. 

Le modèle reste donc à inventer, mais sans trop tarder, compte tenu des menaces. La cybercriminalité n’est pas la moindre. Thierry Delville a détaillé les actions de sa délégation dans ce domaine et le travail qu’il mène conjointement avec les services de police et de gendarmerie et l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi). 

Le délégué ministériel a notamment insisté sur la nécessité de doter les services des personnels compétents. Ce défi du recrutement et de la formation est un enjeu majeur pour l’État car les cybercriminels ont toujours un temps d’avance…

 

Acteurs Publics