Quantcast
Partagez cette émission sur
Un débat très, très enflammé sur la suppression des postes de fonctionnaires

Supprimer 500 000 postes d’agents publics comme le propose François Fillon, est-ce crédible ? Les avis divergent fortement lors de ce débat mouvementé entre l’ancienne ministre de la Fonction publique et soutien de Benoît Hamon, Marylise Lebranchu, le président du CSFPT Philippe Laurent, la présidente de l’Ifrap Agnès Verdier-Molinié et le secrétaire général de la CGT Fonction publique Jean-Marc Canon. Un échange organisé dans le cadre de la grande après-midi de débat sur l'avenir de la fonction publique, à l'Assemblée nationale, le 2 février.

Publié le : vendredi 10 février 2017

Les Français veulent des services publics plus efficaces
Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne.

Publié le : 02 May 2017

Gérald Darmanin : “Je serai le serviteur des fonctionnaires”
Interrogé juste après la passation de pouvoirs avec Annick Girardin, le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a promis d'être “le serviteur” des fonctionnaires. Il rencontrera prochainement des organisations syndicales qui contestent la suppression du terme “fonction publique” de l'intitulé de son portefeuille.

Publié le : 17 May 2017

Denis Turbet-Delof : “On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”
S’il se dit “soulagé” par la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le délégué général “fonction publique” du syndicat Solidaires voit dans le programme d’Emmanuel Macron en direction de la fonction publique “une continuation accélérée du programme de François Hollande et même de Nicolas Sarkozy” : “Volonté de dématérialisation totale, individualisation…” “Nous craignons le pire dans cinq ans s’il met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”, prévient-il.

Publié le : 11 May 2017