Quantcast
Partagez cette émission sur
Présentation du deuxième Baromètre des acteurs financiers du secteur public Acteurs publics/Deloitte

Équilibre des finances publiques, modernisation du pilotage financier, dématérialisation, virage numérique… Comment les acteurs financiers du secteur public vivent ils l’évolution de leur métier ? Quelles sont leurs priorités, leurs attentes ? Les résultats de ce baromètre, réalisé par le département “Études” d’Acteurs publics associé aux experts de Deloitte, ont été commentés par Amélie Verdier, directrice du budget au ministère de l’Action et des Comptes publics, et Joël Elkaïm, associé, responsable du secteur public de Deloitte.

Publié le : jeudi 20 juillet 2017

Les collectivités locales sont-elles suffisamment efficaces ?
Comment les Français perçoivent ils la performance des collectivités locales ? Comment améliorer le service rendu sans plomber les finances publiques ? Lors de la journée des Rencontres des acteurs publics qui s'est déroulée le 6 juillet 2017 à la Cour des comptes, Acteurs publics et son partenaire EY ont dévoilé les résultats d’un sondage exclusif réalisé par l’Ifop. L’occasion de décrypter cette enquête, avec Nathalie Van Vliet, associée EY, secteur public, Philippe Laurent, maire de Sceaux (Hauts de Seine) et secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF), et Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop.

Publié le : 17 July 2017

Budget : pas de vision “myope” ou “astigmate”, enjoint le Président
Le chef de l'État, Emmanuel Macron, a invité ses ministres à privilégier une approche globale et de long terme dans la constitution de leurs budgets, à l’occasion du Conseil des ministres du 2 août 2017. C’est ce que rapporte le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner : “Myope, parce que trop souvent, les budgets sont étudiés à court terme. Astigmate, parce que les sujets sont étudiés séparément, alors que pourtant, tout interfère dans la construction budgétaire…” a-t-il développé.

Publié le : 07 August 2017

Gérald Darmanin justifie les coupes budgétaires
Le ministre de l'Action et des Comptes publics a indiqué avoir dû procéder à des économies inédites à ce stade de l'année, en raison des sous budgétisations de l'ancien gouvernement. “Jamais personne n'a fait 4,5 milliards d'euros d'économies”, a-t-il déclaré mercredi 12 juillet, devant la commission des finances de l’Assemblée nationale.

Publié le : 17 July 2017