Quantcast
Partagez cette émission sur
“Le management public, ce n’est pas 5 minutes à la machine à café !”

Quel doit être le visage de l’action publique et de la fonction publique en 2022 ? C’est l’enjeu de ce débat très instructif organisé dans le cadre de la cérémonie des Victoires des acteurs publics, le 8 février à l’Assemblée nationale, avec la participation de la députée LREM Émilie Chalas, de la directrice de la fondation Ifrap, Agnès Verdier-Molinié, et du directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès, Jérémie Peltier. “On sous-estime le besoin et le temps nécessaire à l’exécution d’un management ou d’un leadership à l’intérieur des équipes, souligne Émilie Chalas, insistant sur le rôle moteur du management pour porter les réformes. Le management public ne se décrète pas en 5 minutes à la machine à café !” Agnès Verdier-Molinié défend de son côté la fin du statut et les mobilités : “Nous avons une mobilité public-privé qui ne va que dans un sens. Résultat : on se prive de beaucoup de compétences privées dans le secteur public.” Pour Jérémie Peltier, la confiance est essentielle : “Les Français doivent retrouver de la confiance envers l’action publique.” 

Publié le : lundi 12 février 2018

Agnès Verdier-Molinié : “La fin de l’unicité du point d’indice des fonctionnaires est souhaitable”
Pour la directrice de la fondation Ifrap, “il n’y aura pas d’économies structurelles s’il n’y a pas de réorganisation des missions publiques”. “C’est une question fondamentale qui va reposer sur les épaules de Gérald Darmanin”, le ministre de l’Action et des Comptes publics. En matière de gestion RH des agents publics, la directrice de cette fondation très libérale se dit notamment favorable à la fin du principe d’unicité du point d’indice des fonctionnaires évoquée par Emmanuel Macron et, plus généralement, à une déconcentration et une responsabilisation des acteurs de terrain.

Publié le : 01 June 2017

Un débat très, très enflammé sur la suppression des postes de fonctionnaires
Supprimer 500 000 postes d’agents publics comme le propose François Fillon, est-ce crédible ? Les avis divergent fortement lors de ce débat mouvementé entre l’ancienne ministre de la Fonction publique et soutien de Benoît Hamon, Marylise Lebranchu, le président du CSFPT Philippe Laurent, la présidente de l’Ifrap Agnès Verdier-Molinié et le secrétaire général de la CGT Fonction publique Jean-Marc Canon. Un échange organisé dans le cadre de la grande après-midi de débat sur l'avenir de la fonction publique, à l'Assemblée nationale, le 2 février.

Publié le : 10 February 2017

Agnès Verdier-Molinié : “Plus il y a de financeurs publics, plus l’évaluation est difficile”
L’enchevêtrement de compétences est un frein à l’efficacité de l’action publique, estime la directrice de la libérale fondation Ifrap, qui appelle à une clarification des missions et à la responsabilisation des acteurs. “Plus il y a de financeurs, plus l’évaluation de l’efficience est difficile”, souligne-t-elle. Il faut, insiste Agnès Verdier Molinié, revoir l’architecture de l’organisation publique.

Publié le : 17 July 2017