Les élus interpellent François Hollande

23 mai 2012, PAR Sylvain Henry
  • 02
    MIN
  • 0

Les 7 principales associations d’élus locaux ont demandé à François Hollande, mercredi 23 mai, de soutenir la création de leur agence de financement des investissements locaux. “Il y a urgence !” a martelé Jacques Pélissard, le patron des maires (photo).

“Les élus locaux en appellent au président de la République pour préserver l’investissement local en soutenant la création d’une agence de financement des investissements locaux…” Dans un appel officiel à François Hollande, rendu public le 23 mai, à l’occasion d’un colloque sur les investissements locaux, les 7 principales associations d’élus locaux soulignent “l’urgence d’une offre de financement diversifiée et pérenne” (cliquez ici pour lire le texte de l’appel). Ils jugent la constitution de l’agence, un projet sur lequel ils planchent depuis le printemps 2010, “indispensable”.

L’appel est signé par les présidents des 7 principales associations d’élus locaux : Jacques Pélissard (Association des maires de France), Gérard Collomb (Association des communautés urbaines de France), Michel Destot (Association des maires des grandes villes de France), Daniel Delaveau (Association des communautés de France), Christian Pierret (Fédération des villes moyennes), Alain Rousset (Association des régions de France) et Claudy Lebreton (Assemblée des départements de France).

Des prêts bancaires plus chers

Il intervient alors que la crise financière, la restructuration de Dexia et les récentes règles bancaires “Bâle III” ont limité l’accès aux crédits bancaires pour les collectivités. Ce qui a obligé l’État à débloquer depuis l’automne 2011 deux enveloppes successives de 10 milliards d’euros au total, via la Caisse des dépôts et consignations, pour permettre aux collectivités locales de financer les investissements – 17 milliards d’euros en 2012.

Et cela ne devrait pas s’améliorer, comme l’a indiqué François Pérol, le président du directoire du groupe Banque populaire-Caisse d’épargne (BPCE), à l’occasion du colloque du 23 mai. Les prêts aux collectivités seront plus courts et plus chers, a-t-il dit en substance. Il faut donc créer, estiment les élus locaux, une offre complémentaire de financement pour les collectivités. Si possible rapidement, en incluant l’agence dans la première loi de finances de la prochaine législature par exemple.

La communauté urbaine de Nantes, présidée jusqu’à présent par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, et la communauté d’agglomération de Montbéliard, présidée par le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici, font partie des collectivités qui ont adhéré à l’association d’étude pour la création de cette agence, l’AEAFCL. Un atout pour les élus locaux ?

Sylvain Henry

Lire l'interview d'Olivier Landel, délégué général de l'association qui porter l'agence des investissements locaux (mars 2012).

ÉGALEMENT SUR ACTEURS PUBLICS