Quantcast

Wikipédia bloque l’accès des fonctionnaires suisses au contenu de l’encyclopédie en ligne

15 févr. 2016, PAR Jean-Michel Meyer
  • 03
    MIN
  • 0

RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

En Suisse, l’accès au contenu de l’encyclopédie en ligne Wikipédia a été interdit à plusieurs reprises aux fonctionnaires de la Confédération. Selon les administrateurs du site, des fonctionnaires fédéraux auraient fait disparaître, réécrit voire manipulé le contenu d’articles consacrés à l’administration fédérale.


Actes de censure ou volonté farouche de préciser le fonctionnement de l’administration fédérale suisse ? Toujours est-il que les administrateurs du site Wikipedia en Suisse ont bloqué à plusieurs reprises l’accès des ordinateurs des fonctionnaires du pays afin de les empêcher d’intervenir sur le contenu des articles consacrés à l’administration fédérale dans l’encyclopédie en ligne.

Depuis 2003, c’est le contenu de plus de 5 500 articles, principalement consacrés aux forces aériennes suisses, au service de renseignement de la Confédération ou encore au droit d’asile qui ont été corrigés par des fonctionnaires zélés de l’administration fédérale, a révélé, le 9 février, l’Aargauer Zeitung. Rien qu’en 2015, 398 articles ont été modifiés depuis des ordinateurs appartenant à la Confédération.

Autocélébration

Le quotidien a recensé une quarantaine de modifications suspectes réalisées par des fonctionnaires fédéraux sur les contenus liés aux forces aériennes suisses. En 2012, par exemple, des fonctionnaires avaient écrit que l’échec de l’achat d’avions de transport militaires était imputable aux Verts et à l’Union démocratique du centre (UDC). Autre sujet sensible : le renseignement. Des arguments sur la nécessité de séparer la police fédérale du service de renseignement avaient été simplement supprimés. À l’inverse, des descriptions lénifiantes ou d’autocélébration ont également été épinglées. Le passage sur la page de la direction du développement et de la coopération (DDC) qui “promeut les innovations et les projets dans les domaines du changement climatique, l’eau, la sécurité alimentaire, la migration et la santé” a été enlevé.

Des interventions qui n’ont pas échappé à Wikipédia. “La manière d’écrire sur Wikipédia est très spécifique, on repère les passages qui détonnent”, a indiqué à l’Aargauer Zeitung Frédéric Schütz, porte-parole de Wikimedia Suisse. Ces démarches de manipulation relèvent d’“initiatives individuelles”, a-t-il également précisé, la majorité des changements introduits par des fonctionnaires de la Confédération étant conformes aux règles.

Accès bloqué pour 30 000 ordinateurs

Mais après s’être aperçus de plusieurs changements “anonymes et inappropriés”, les admininstrateurs de Wikipédia ont prévenu l’administration fédérale à plusieurs reprises ces deux dernières années, avant de bloquer, par l’intermédiaire de l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (Ofit), l’adresse IP des 30 000 ordinateurs des fonctionnaires de la Confédération, qui n’ont qu’un seul accès à Internet.

Ayant estimé que les contributeurs de l’administration fédérale n’avait “aucune volonté d’une collaboration encyclopédique”, Wikipédia a ainsi empêché pendant plusieurs semaines des fonctionnaires fédéraux de pouvoir modifier des articles, au moins depuis leur poste de travail. De son côté, la Chancellerie fédérale a souhaité préciser qu’il n’existait “pas de ligne de conduite ou de procédures au sein de l’administration” pour retravailler les articles de l’encyclopédie en ligne.