Quantcast

Nominations France

THEMES



Emmanuel Macron recrute le président du CNNum pour diriger sa campagne numérique

Président du Conseil national du numérique (CNNum) depuis février 2016, Mounir Mahjoubi a présenté sa démission, le 19 janvier, pour rejoindre le mouvement En marche ! lancé par l’ancien patron de Bercy et candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron. Il y occupera les fonctions de responsable de la campagne numérique. “Je m’engage aujourd’hui pleinement auprès d’Emmanuel Macron. Il est selon moi le seul capable de créer les conditions d’une véritable transformation de la France. Pour porter cet engagement et garantir l’indépendance du CNNum, j’ai décidé de vous présenter ma démission, j’en ai fait de même avec le président de la République ce matin”, a déclaré Mounir Mahjoubi dans un billet intitulé “Être utile”, adressé aux membres du CNNum et publié sur le site de blogging Medium. Pour rappel, le Conseil national du numérique a pour mission de formuler de manière indépendante et de rendre publics des avis et des recommandations sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et sur l’économie. Mounir Mahjoubi n’en est pas à sa première campagne numérique. En 2007, au côté de Thomas Hollande, le fils de François Hollande et Ségolène Royal, il a lancé la “Ségosphère”, le site de campagne participatif de la candidate socialiste à la présidentielle, Ségolène Royal. Cinq ans plus tard, ce militant a accompagné l’équipe de campagne de François Hollande en tant qu’expert de la mobilisation en ligne. Titulaire d’une maîtrise de droit, d’un master d’économie et de finance de Sciences-Po Paris, Mounir Mahjoubi, 33 ans, lance la start-up d’e-commerce FairSense en 2006. Entre 2009 et 2012, il est à la tête d’une agence de conseil en innovation, Mounir et Simon. Mounir Mahjoubi a lancé La Ruche qui dit oui ! en 2010 avec Marc-David Choukroun et Guilhem Chéron, qui deviendra une des premières start-up françaises de l’économie collaborative. Par ailleurs, il participe au développement d’un écosystème européen de start-up, avec la création du réseau LeBridge en 2011. Directeur adjoint de l’agence digitale BETC Digital de 2014 à 2016, Mounir Mahjoubi a participé à la création de plusieurs entreprises dans le secteur du conseil en innovation numérique et de l’économie collaborative.

20/01/2017 | NOMINATION FRANCE

Nicolas Marques promu au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem

Chargé de mission pour les relations internationales aux cabinets de la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, et du secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur, Thierry Mandon, depuis 2015, Nicolas Marques a été promu conseiller diplomatique et chef de ce même pôle au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem. Agrégé de lettres modernes, Nicolas Marques a d’abord été journaliste au service d’information et de relations publiques des armées (Sirpa), en 1993-1994, avant d’enseigner les lettres entre 1994 et 1998. Après cela, il devient chargé de mission auprès du directeur pour les relations européennes et internationales à l’École supérieure de l’éducation nationale (Esen) pendant deux ans (1998-2000), puis il exerce en tant que chef adjoint du département de la mobilité, de l’enseignement international et des réseaux à la direction des relations internationales et de la coopération, au ministère de l’Éducation nationale (2000-2006). En 2006, Nicolas Marques rejoint l’ambassade de France à Londres comme attaché de coopération. Il y officie pendant un an, avant de retourner dans l’administration centrale du ministère de la rue de Grenelle comme chef adjoint du département des Amériques, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, entre 2007 et 2014. L’année suivante, Nicolas Marques était adjoint au sous-directeur des relations internationales, toujours dans l’administration du ministère de l’Éducation nationale (2014-2015).

20/01/2017 | NOMINATION FRANCE

Patrizianna Sparacino-Thiellay rejoint le cabinet d’Anne Hidalgo

Ambassadrice pour les droits de l’Homme, en charge de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire depuis 2013, Patrizianna Sparacino-Thiellay a été nommée conseillère diplomatique, déléguée aux relations internationales au cabinet de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Lors du Conseil des ministres du 18 janvier, elle avait été remplacée par François Croquette aux fonctions d’ambassadrice pour les droits de l’Homme, en charge de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire. Conseillère diplomatique et juridique de la ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem en 2012-2013, Patrizianna Sparacino-Thiellay était auparavant cheffe de secteur au pôle “Justice et affaires intérieures” du secrétariat général des affaires européennes (SGAE), en charge des dossiers relatifs à l’asile et aux migrations (2009-2012). Formée sur les bancs de l’ENA (promotion Victor Schœlcher, 1996), Patrizianna Sparacino-Thiellay a rejoint le Quai d’Orsay à sa sortie de la prestigieuse école d’administration. En poste à la direction d’Europe continentale au ministère des Affaires étrangères (1996-1998), elle poursuit sa carrière au sein de la direction de la coopération européenne, chargée des relations extérieures de l’Union européenne avec les pays en développement d’Asie et d’Amérique latine, comme conseillère, de 1998 à 2001. Elle est ensuite détachée au Conseil d’État, aux fonctions de maître des requêtes, pendant deux ans (2001-2003), avant de devenir deuxième conseillère à l’ambassade de France en Italie entre 2003 et 2006. Jusqu’en 2009, Patrizianna Sparacino-Thiellay était conseillère auprès du directeur des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères.  

20/01/2017 | NOMINATION FRANCE


Christine Weisrock nommée sous-directrice

Cheffe de la mission de modernisation, de pilotage et de rénovation de l’organisation des ressources humaines au sein de la direction générale des finances publiques (DGFIP), au ministère de l’Économie, depuis 2015, Christine Weisrock, administratrice civile hors classe, a été nommée sous-directrice en charge de la sous-direction “stratégie et expertises de l’immobilier de l’État” à la direction de l’immobilier de l’État de la DGFIP. Âgée de 58 ans, diplômée de Sciences-Po Paris, Christine Weisrock a débuté sa carrière comme administratrice de la ville de Paris. Cheffe du service des affaires générales à la direction du patrimoine et de l’architecture en 2001, puis cheffe du bureau des personnels administratifs et techniques, à la direction des ressources humaines de la ville de Paris, entre 2002 et 2006, elle avait ensuite rejoint l’administration centrale du ministère des Transports, de l’Équipement, du Tourisme et de la Mer comme adjointe au sous-directeur des politiques touristiques, à la direction du tourisme (2006-2008). Nommée responsable de la mission “Pilotage des ressources humaines” au secrétariat général du ministère de l’Économie, en 2009, Christine Weisrock était directrice de projet auprès du chef du service des ressources humaines de la DGFIP, à Bercy, en charge de la mission de préparation de l’Opérateur national de paye (ONP), de 2011 à 2015.

19/01/2017 | NOMINATION FRANCE

Deux nouvelles nominations à la Caisse des dépôts

Le directeur général du groupe Caisse des dépôts (CDC), Pierre-René Lemas, a procédé à deux nominations au sein de la Caisse. Directeur général des services du Conseil de territoire Marseille-Provence depuis 2015 et, parallèlement, directeur général adjoint à la métropole Aix-Marseille Provence depuis janvier 2016, Philippe Blanquefort (photo) rejoint la CDC comme directeur régional “Auvergne-Rhône-Alpes”. Il remplace Gil Vauquelin, en poste depuis janvier 2016, qui devient, lui, directeur régional “Bretagne”, chargé d’assurer le management fonctionnel des services mutualisés à l’échelle des trois directions régionales Bretagne, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, et qui prend parallèlement les fonctions de directeur de projet auprès du directeur du réseau et des territoires, Marc Abadie. Âgé de 51 ans, Philippe Blanquefort, ancien élève de l’École du commissariat de l’air et de l’IEP d’Aix-en-Provence, a débuté sa carrière au ministère de la Défense en tant que chef du soutien personnel du commissariat de l’air. Il est nommé premier conseiller à la chambre régionale des comptes de Lorraine en 2001 et évolue à ces fonctions pendant dix ans. En 2011, Philippe Blanquefort intègre la Cour des comptes européenne en tant que chef de bureau. L’année suivante, il rejoint la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole en tant qu’inspecteur général des services (2012-2015), avant de devenir directeur général des services en 2015. Gil Vauquelin, 56 ans, a été formé sur les bancs de l’ENA (promotion Victor Schoelcher, 1996). À sa sortie de la prestigieuse école, il est nommé sous-préfet chargé des affaires économiques et de la politique de la ville à la préfecture de Meurthe-et-Moselle (1996-1999), avant d’exercer comme sous-préfet de Langon (Gironde). En 2001, Gil Vauquelin intègre le groupe Caisse des dépôts en tant que directeur régional “Réunion-Océan Indien”, puis, en 2005, il est désigné directeur régional “Poitou-Charentes”. Quatre ans plus tard, Gil Vauquelin devient directeur interrégional “Est” et directeur régional “Alsace” de la CDC (2009-2015).

19/01/2017 | NOMINATION FRANCE