Quantcast

L’ex-directeur général des outre-mer rejoint l’instance d’évaluation de la préfectorale

17 févr. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Directeur général des outre-mer (DGOM) à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur et du ministère de l’Outre-mer depuis 2015, le préfet Alain Rousseau a été nommé – lors du Conseil des ministres du 15 février – membre du Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation (Csate).

En mai 2015, le Conseil supérieur de l’administration territoriale de l’État a été entièrement réorganisé pour devenir le Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation (Csate). Ce conseil a pour principale mission d’évaluer les des préfets dans le cadre de leur titularisation, les préfets titulaires “à intervalles réguliers” et les sous-préfets dans leur premier poste, avant leur passage éventuel en classe fonctionnelle ou lorsque dans un poste de classe fonctionnelle, ils sont susceptibles de déboucher sur des emplois stratégiques. Le Csate procède également à la réalisation “d’entretiens d’orientation et d’accompagnement” des hauts fonctionnaires de l’administration centrale. Les membres du Csate sont tous des préfets titulaires ayant exercé des fonctions territoriales en qualité de préfets.

Âgé de 56 ans, Alain Rousseau, préfet, a fait pratiquement toute sa carrière dans le corps préfectoral. Il avait pris son premier poste de préfet en 2013, en Haute-Corse. Il avait rejoint la préfectorale en 1993, à sa sortie de la promotion Gambetta de l’ENA. D’abord directeur de cabinet du préfet du Morbihan, René Garnier, en 1993, il dirige le cabinet du préfet de la Guadeloupe, Alain Froute, en 1994. Sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de la région Aquitaine, préfet de la Gironde, Bernard Landouzy puis Georges Peyronne, de 1996 à 1998, Alain Rousseau dirige ensuite le cabinet du délégué du gouvernement, haut commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Dominique Bur puis Thierry Lataste, jusqu’en 2001.

À cette date, ce haut fonctionnaire devient chef de cabinet du secrétaire d’État à l’Outre-mer dans le gouvernement de Lionel Jospin, Christian Paul, en 2001-2002. Alain Rousseau retourne ensuite dans la préfectorale. Sous-préfet de Lannion (Côtes-d’Armor) en 2002, puis sous-préfet d’Abbeville, dans la Somme, en 2004, il a été sous-préfet de Cambrai, dans le Nord, de 2007 à 2009. Pendant les trois années qui ont suivi, Alain Rousseau officiait en tant que secrétaire général de la préfecture du Maine-et-Loire (2009-2012), puis il fut promu préfet et affecté en Haute-Corse (2013-2015).