Quantcast

Rebecca Peres rejoint un opérateur

24 mars 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Conseillère politique “relations avec les élus et la presse” au cabinet de Clotilde Valter, d’abord au secrétariat d’État chargé de la Réforme de l’État, en 2015-2016, puis au secrétariat d’État en charge de la Formation professionnelle, depuis mars 2016, Rebecca Peres a été nommée directrice de la mission “Relations institutionnelles et stratégie de communication” de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ).

L’INHESJ, créé par décret en 2009, est le successeur de l’Institut national des hautes études de sécurité (INHES) et de l’Institut des hautes études de la sécurité intérieure (IHESI) créé en 1989. Il est dirigé par Hélène Cazaux-Charles, première femme à diriger l’institut, depuis octobre 2016. L’INHESJ est un établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du Premier ministre. Le siège de l’établissement est situé à l’École militaire, à Paris.

Avant de conseiller Clotilde Valter, Rebecca Peres était directrice des affaires publiques, affectée à la direction de la stratégie du groupe DCNS (naval de défense, énergie marines renouvelables) entre 2012 et 2015. Auparavant, cette juriste en droit européen et auditrice de l’IHEDN (47e session de l’armement défense) avait aussi évolué au côté de Bernard Cazeneuve.

D’abord collaboratrice parlementaire de ce dernier à l’Assemblée nationale – puis pendant la campagne présidentielle pour 2012 – entre 2007 et 2012, Rebecca Peres avait brièvement suivi Bernard Cazeneuve, alors qu’il était ministre délégué aux Affaires européennes, en 2012, en qualité de conseillère “presse”.