Quantcast

Nomination de 10 conseillers communs à l’Élysée et Matignon

19 juin 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 05
    MIN
  • 0

Innovation de ce nouveau quinquennat, 10 conseillers ont été nommés conjointement dans les cabinets d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe. Leur mission : faciliter la coordination entre les deux pôles de l’exécutif sur certains sujets. 


Pour faire tomber les parapets entre l’Élysée et Matignon et faciliter le travail de l’exécutif, Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont décidé de nommer 10 conseillers communs à leurs cabinets. Une première sous la Ve République. Focus sur ces 10 collaborateurs à double casquette (9 conseillers techniques et un conseiller).

Ainsi, on retrouve au cabinet du président de la République, Emmanuel Macron, comme au cabinet du Premier ministre, Édouard Philippe, la même conseillère technique “inclusion, égalité femmes-hommes et citoyenneté” : Constance Bensussan. Énarque de la promotion Jean-Jacques Rousseau (2011), Constance Bensussan avait rejoint l’inspection générale des Affaires sociales (Igas), comme inspectrice, à sa sortie de l’ENA, en janvier 2012. Elle a occupé ces fonctions jusqu’en juin 2016, date à laquelle elle a rejoint la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) comme secrétaire générale, conseillère “lutte contre les discriminations”, poste qu’elle occupait jusqu’alors.

Pour conseiller Emmanuel Macron et Édouard Philippe en matière de protection sociale et de comptes sociaux, c’est Marguerite Cazeneuve (photo) qui a été désignée. Cette dernière connaît bien la question puisqu’elle a conseillé Michel Sapin, ex-ministre de l’Économie, et son ex-secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, sur les comptes sociaux, entre septembre 2016 et mai 2017. Auparavant, cette ancienne élève de HEC était secrétaire générale du comité de pilotage de l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam), à la direction de la Sécurité sociale (DSS) du ministère des Affaires sociales (2015-2016).

Chef du bureau de la politique commerciale à la direction générale du Trésor à Bercy depuis 2015, Charles-Henri Weymuller devient, lui, le conseiller technique “macroéconomie” du couple de l’exécutif. Polytechnicien, ancien élève des Mines de Paris et docteur en économie de la prestigieuse université américaine de Harvard, Charles-Henri Weymuller a débuté à la direction générale du Trésor en 2013, comme adjoint au chef du bureau des affaires bancaires. Il a occupé ces fonctions jusqu’en 2015.

Nommé conseiller technique “participations et économie numérique” d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe, Cédric O connaît bien l’exercice en cabinet ministériel. Conseiller chargé des relations avec le Parlement et des affaires réservées (2012-2013), puis des affaires parlementaires et des relations avec les élus entre août et décembre 2013, puis des restructurations industrielles et des relations avec les élus et les acteurs économiques au cabinet du ministre de l’Économie Pierre Moscovici jusqu’en mars 2014, il avait ensuite rejoint le privé. En effet, ce diplômé de HEC évoluait depuis lors au sein du groupe aéronautique Safran, où il exerçait comme responsable de production. Par ailleurs, Cédric O, trésorier d’En marche !, était également membre de la commission nationale d’investiture du mouvement créé par le Président Macron.
Pour les conseiller sur les questions d’industrie, de commerce et d’artisanat, Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont choisi de nommer Jonathan Nussbaumer, également conseiller technique. Polytechnicien et ancien élève des Mines de Paris, cet ingénieur en chef des Mines évoluait depuis 2015 à la direction générale des entreprises, à Bercy, successivement comme chargé de mission auprès du directeur général, puis comme directeur de cabinet du directeur général, Pascal Faure.

Conseiller “fiscalité et prélèvements obligatoires”, adjoint au chef du pôle “Économie” au cabinet du Premier ministre, Édouard Philippe, Laurent Martel va également conseiller le président de la République sur ces mêmes thématiques. Sous-directeur de la fiscalité directe des entreprises au sein de la direction de la législation fiscale, à la direction générale des finances publiques de Bercy depuis mars dernier, cet énarque de la promotion Aristide Briand (2008) a déjà conseillé plusieurs ministres sous le quinquennat de François Hollande. Conseiller chargé de la fiscalité au cabinet des ministres délégués au Budget Jérôme Cahuzac (2012-2013) puis Bernard Cazeneuve (2013-2014), il avait ensuite conseillé, sur la politique fiscale, Pierre Moscovici au ministère de l’Économie entre janvier et mars 2014.

Comme conseiller technique “énergie”, Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont désigné Thibaud Normand, qui était le chef du bureau de la production électrique à la direction générale de l’énergie et du climat, dans l’administration du ministère de l’Environnement, depuis 2014. Polytechnicien, également formé sur les bancs des Mines ParisTech, Thibaud Normand a officié à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) de 2010 à 2012. D’abord adjoint au chef du service “Prévention des risques” (2010-2012), il a ensuite été promu chef de ce même service (2012-2014).

Pour les conseiller sur les questions d’écologie, le Président de la République et le Premier ministre ont recruté Diane Simiu. Directrice des programmes de l’ONG de protection de l’environnement WWF depuis 2014, cette polytechnicienne a évolué à la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) du ministère de l’Environnement entre 2009 et 2014. D’abord chargée de mission sur les systèmes de quotas carbone (2009-2011), elle avait ensuite été cheffe du bureau des marchés carbone, toujours à la DGEC, jusqu’en 2014. Elle devient conseillère technique aux deux cabinets.

Chef du bureau de l’ouverture à la concurrence des marchés ferroviaires à la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM), dans l’administration du ministère de l’Environnement, depuis 2014, Jimmy Brun a été nommé conseiller technique “transports” d’Emmanuel Macron et Édouard Philippe. Ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts, polytechnicien, Jimmy Brun a débuté sa carrière comme adjoint au chef du bureau de la qualité de l’air à la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), au ministère de l’Environnement, en 2011. Il a occupé ces fonctions jusqu’en 2014.

Enfin, dernier collaborateur commun aux cabinets du président de la République et de son Premier ministre : Tristan Barrès, qui devient, lui, conseiller technique “logement”. Directeur technique du bailleur social Immobilière 3F depuis octobre 2016, cet ingénieur en chef des Ponts, des eaux et des forêts connaît bien l’exercice en cabinet ministériel puisqu’il a conseillé sur le logement les ministres du Logement Sylvia Pinel, puis Emmanuelle Cosse entre 2014 et 2016. Auparavant, il avait notamment dirigé le cabinet de Jean-Yves Mano, adjoint au maire de Paris chargé du logement (2011-2014).