Quantcast

Un nouveau directeur pour l’administration pénitentiaire

21 août 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Chef de service, adjoint au directeur de l’administration pénitentiaire (DAP), à l’administration centrale du ministère de la Justice depuis février 2017, puis – parallèlement – directeur de l’administration pénitentiaire par intérim depuis avril dernier et la démission de Philippe Galli, Stéphane Bredin a été confirmé à la tête de cette administration lors du Conseil des ministres du 2 août dernier.

Nommé à la tête de l’administration pénitentiaire en septembre 2016, Philippe Galli – ex-préfet de la Seine-Saint-Denis – avait présenté sa démission au garde des Sceaux, alors Jean-Jacques Urvoas, le 31 mars dernier, suite à un “désaccord” avec le ministre. 

Stéphane Bredin connaît bien cette administration, où il évolue depuis 2014. Sous-directeur de l’organisation et du fonctionnement des services déconcentrés au sein de la direction de l’administration pénitentiaire (DAP) au ministère de la place Vendôme en 2014-2015, il y avait ensuite officié comme sous-directeur du pilotage et de la sécurité des services (groupe II), jusqu’en février dernier.

Ancien élève de la promotion Romain Gary de l’ENA, Stéphane Bredin, 40 ans, a débuté sa carrière à la quatrième chambre de la Cour des comptes en 2005. Il a ensuite effectué une mobilité comme sous-préfet, chargé de mission “Politique de la ville et cohésion sociale” auprès du préfet des Hauts-de-Seine (2009-2011), avant de diriger le cabinet du secrétaire général du ministère de l’Intérieur (2011-2014).