Quantcast

Un ex-ministre de la Fonction publique nommé haut commissaire chargé de la réforme des retraites

15 sept. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0

Voulue par le président de la République, Emmanuel Macron, la réforme des retraites sera le sujet sensible du début de l’année 2018. Pour la préparer, le chef de l’État a choisi un homme de confiance.


Président de la commission nationale d’investiture chargée de désigner les candidats de La République en marche (LREM) pour les élections législatives et sénatoriales de 2017, Jean-Paul Delevoye a été nommé – en Conseil des ministres – haut commissaire chargé de la réforme des retraites.

La réforme des retraites – voulue par le président de la République, Emmanuel Macron, et confiée à son Premier ministre, Édouard Philippe – est un chantier explosif pour le gouvernement, qui s’y attèlera au début de l’année 2018. Chargé de préparer le terrain et de cadrer les contours de cette future réforme, notamment concernant le cas des régimes spéciaux, Jean-Paul Delevoye, homme de confiance d’Emmanuel Macron, est un expert du sujet. Il avait notamment mis en œuvre la réforme des retraites de 2003, alors qu’il était ministre de la Fonction publique.

Ministre de la Fonction publique

Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) entre 2010 et 2015, Jean-Paul Delevoye, 70 ans, ancien directeur de sociétés agroalimentaires, a donc été ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de l’Aménagement du territoire dans le gouvernement Raffarin, entre 2002 et 2004, avant d’être nommé médiateur de la République (2004-2011).

Élu local, Jean-Paul Delevoye a aussi occupé le siège de premier magistrat de la ville de Bapaume, dans le Pas-de-Calais, entre 1982 et 2002, puis de 2004 à 2014. En octobre 2013, il choisit de ne pas se représenter à la mairie de Bapaume et affiche son soutien au candidat socialiste Jean-Jacques Cottel – qui a été élu maire en 2014 – pour lui succéder. Cela entraîne alors son départ de l’UMP (devenue Les Républicains). Conseiller général du Pas-de-Calais entre 1980 et 2001, Jean-Paul Delevoye avait également été député du Pas-de-Calais de 1986 à 1988 et conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais entre 1986 et 1992. Il fait son entrée au palais du Luxembourg comme sénateur du Pas-de-Calais en 1992 et y sera réélu jusqu’en 2002. Parallèlement à son mandat de sénateur, Jean-Paul Delevoye était également président de l’Association des maires de France (AMF) de 1992 à 2002.