Quantcast

Après la mobilisation, les syndicats de fonctionnaires attendent des actes du gouvernement

12 oct. 2017, PAR Bastien Scordia
  • 02
    MIN
  • 0

Manifestation des fonctionnaires à Nice mardi 10 octobre 2017. - © Lionel Urman/SIPA

Après la mobilisation du 10 octobre, qui a réuni entre 209 000 et 400 000 manifestants, les 9 organisations syndicales du secteur public estiment que désormais, “la balle est dans le camp du gouvernement”. Elles attendent de nouvelles propositions de la part de l’exécutif, notamment en matière de pouvoir d’achat, lors du rendez-vous salarial du 16 octobre.
 


Action, réaction ? Deux jours après la mobilisation de centaines de milliers d’agents publics dans toute la France et avant le rendez-vous salarial du 16 octobre, les 9 organisations syndicales de fonctionnaires estiment aujourd’hui que “la balle est dans le camp du gouvernement”.

Avec près de 400 000 manifestant(e)s sur l’ensemble du territoire [209 000 selon le ministère de l’Intérieur, ndlr] et un nombre important de grévistes dans les trois versants de la fonction publique, ce sont un mécontentement et une forte inquiétude qui se sont exprimés”, soulignent, jeudi 12 octobre, dans un communiqué commun, la CGT, la CFDT, FO, l’Unsa, la FSU, Solidaires, la CFE-CGC, la CFTC et la FA-FP. “Il n’y avait pas eu une telle mobilisation depuis 2007”, ajoutent-ils.

Pour rappel, le taux de participation des agents publics à la journée de grève a atteint, selon le ministère de l’Action et des Comptes publics, 13,95 % dans la fonction publique d’État, 9,5 % dans la territoriale et 10,4 % dans l’hospitalière. À titre de comparaison, le taux de participation des agents de la fonction publique d’État était de 9,13 % en avril 2015 (appel de 5 organisations) et de 26,58 % en septembre 2010 (appel de 6 organisations), a tenu à rappeler le ministère.

Hausse du pouvoir d’achat

Le gouvernement “doit redonner aux agent(e)s des perspectives et les moyens d’accomplir leurs missions pour mieux répondre aux attentes de la population”, estiment les syndicats de fonctionnaires.

Ces derniers demandent à l’exécutif “une véritable réflexion sur la question des services publics”. Ils préviennent aussi qu’ils aborderont le rendez-vous salarial du lundi 16 octobre “en rappelant l’urgence des revendications portées dans l’unité lors de la manifestation du 10 octobre” et notamment la hausse du pouvoir d’achat des agents publics par la juste compensation de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) ou encore leur opposition au retour du jour de carence dans le secteur public.

Dans leur communiqué, les organisations syndicales annoncent qu’elles ont “d’ores et déjà convenu de se revoir pour partager leurs analyses des propositions” que le gouvernement leur fera (ou non) lors du rendez-salarial.

(avec AFP