Quantcast

Yves Saint-Geours nommé à la présidence d'un opérateur de l'Éducation nationale

17 nov. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 02
    MIN
  • 0


Ambassadeur de la République française en Espagne depuis 2015, Yves Saint-Geours a été nommé – parallèlement – président du conseil d'administration du Centre international d'études pédagogiques (Ciep), par le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Il succède à Philippe Etienne, en poste depuis 2011, ex-ambassadeur de France en Allemagne et conseiller diplomatique du président de la République, Emmanuel Macron, depuis mai dernier.

Créé en 1945, le Ciep est un opérateur du ministère de l’Éducation nationale. Ses missions, qui s’inscrivent dans le cadre des priorités en matière de coopération internationale, s’articulent autour de trois axes d’activité : la coopération dans les domaines de l’éducation, de la formation professionnelle et de la qualité de l’enseignement supérieur ; l’appui à la diffusion de la langue française dans le monde, par la formation de formateurs et de cadres éducatifs et par la délivrance de certifications en français et la mobilité internationale des personnes.

Directeur général de l'administration et de la modernisation au ministère des Affaires étrangères de 2012 à 2015, Yves Saint-Geours était ambassadeur de la République française au Brésil entre 2009 et 2012. Auparavant, il exerçait les fonctions de président de l'Établissement public du Grand Palais des Champs-Elysées de 2007 à 2009. Parallèlement, ce diplomate de 64 ans, occupait aussi le poste de président du commissariat français de l’année de la France au Brésil en 2008-2009.

Titulaire d'un DEA d'études ibériques et ibéro-américaines et agrégé d'histoire, Yves Saint-Geours a été adjoint au délégué aux relations européennes, internationales et à la francophonie, puis adjoint au délégué aux relations internationales et à la coopération au ministère de l'Enseignement supérieur, de 1993 à 1997. Nommé conseiller technique, au cabinet d'Hervé de Charette au ministère des Affaires étrangères en 1996, il prend les fonctions d'adjoint au directeur général des relations culturelles, scientifiques et techniques du Quai d'Orsay et - parallèlement - président de l'Office universitaire et culturel français en Algérie jusqu'en 1998.

Directeur de la coopération scientifique, universitaire et de recherche du ministère des Affaires étrangères de 1998 à 2000, Yves Saint-Geours devient directeur général adjoint de la coopération internationale et du développement de 2000 à 2003. A cette date, il va conseiller Dominique de Villepin au Quai d'Orsay avant de ré-endosser le costume d'ambassadeur, en Bulgarie, de 2004 à 2007.