Quantcast

Un avis du CESE sur les déserts médicaux

15 déc. 2017, PAR Bastien Scordia
  • 01
    MIN
  • 0

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté lors d'une séance plénière, mercredi 13 décembre, un avis relatif aux déserts médicaux. Sur la base d'une veille des pétitions en ligne, l'institution a “précocément repéré la gravité” de ce “problème désormais central dans le débat public”.

Selon le CESE, les déserts médicaux concernent “déjà au moins 8 % de la population mais s'étendent rapidement en raison du décalage croissant entre, d'une part, la demande de soins induite par le vieillissement de la population et la chronicisation des pathologies et, d'autre part, une offre de soins par endroits lacunaire du fait notamment de la diminution du nombre de médecins généralistes libéraux, de la mauvaise répartition géographique des médecins et de la diminution de leur temps de travail moyen”.

Parmi les recommandations du CESE, figurent notamment la diversification de l'origine territoriale et sociale des étudiants en médecine “pour équilibrer à terme leur répartition sur les territoires”, l'augmentation du nombre de terrains de stage en médecine ambulatoire ou encore une plus grande responsabilisation des médecins libéraux et des pouvoirs publics pour que la liberté d'installation des médecins ne remette pas en cause l'égalité d'accès aux soins. 

L'avis du CESE