Quantcast

Frédéric Dupuch retourne à la préfecture de police de Paris

20 déc. 2017, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Frédéric Dupuch - DGPN/SICoP


Chef du service central de la police technique et scientifique à la direction générale de la police nationale (DGPN) du ministère de l’Intérieur, Frédéric Dupuch a été nommé directeur des services actifs de police de la préfecture de police de Paris, directeur de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne. En poste à compter du 15 janvier, il remplacera Jacques Méric, qui était en fonction depuis 2013.

Âgé de 57 ans, Frédéric Dupuch, qui a fait toute sa carrière à Paris, a notamment été, en début de carrière, sous-chef de la brigade de répression du proxénétisme de la capitale, de 1989 à 1994. Devenu adjoint au chef de la brigade de répression du banditisme jusqu’en 1996, puis chef de la 3e division de police judiciaire durant cette même année, il prend ensuite un poste de chargé de mission auprès du directeur de la police judiciaire, au ministère de l’Intérieur.

Une fonction qu’il occupe durant trois ans, avant d’intégrer la préfecture de police de Paris en 1999. Il évolue ensuite au sein de la direction de la police urbaine de proximité, à plusieurs postes à responsabilités, jusqu’en 2006. Frédéric Dupuch prend ainsi la fonction de chef du service de prévention, d’étude et d’orientation antidélinquance jusqu’en 2004, d’adjoint au chef de la police territoriale (2004-2005), puis de sous-directeur du service régional de la police des transports de 2005 à 2006.

Pendant un an sous-directeur de l’immigration irrégulière et des services territoriaux, à la direction centrale de la police aux frontières au ministère de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire jusqu’en 2007, Frédéric Dupuch enchaîne par la suite avec un poste de conseiller chargé de la sécurité au cabinet de la ministre de l’Intérieur de l’époque, Michèle Alliot-Marie, pendant deux ans.

Devenu directeur de l’Institut national de police scientifique en 2009, il avait été nommé chef du service central de la police technique et scientifique du ministère de l’Intérieur en avril dernier.