Quantcast

La mission “Brexit” de l’Assemblée nationale a désigné son président-rapporteur

21 déc. 2017, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Bruno Perroud CC by SA Wikimedia


Relancée fin novembre à l’Assemblée nationale, la mission d’information sur le suivi des négociations liées au Brexit et l’avenir des relations de l’Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni, a désigné, mercredi 20 décembre, son président-rapporteur. C’est François de Rugy, président LREM de la Chambre basse, qui a été nommé à cette fonction.

Forte de 29 membres, la mission devra notamment, comme son intitulé l’indique, suivre les négociations inhérentes à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit).

Sous la précédente législature, une mission d’information présidée par Claude Bartolone (PS), alors à la tête de l’Assemblée nationale, avait planché pendant environ six mois sur les suites du référendum britannique et le suivi de la négociation. Ses membres avaient appelé, mi-février, à privilégier l’intérêt de l’Union européenne dans les discussions sur le Brexit, en préconisant une approche globale des négociations, un refus d’octroyer une situation plus avantageuse à Londres, et une négociation dans un temps limité. Ces députés avaient invité à veiller à ce que “le résultat des négociations n’affaiblisse pas la capacité à faire progresser le projet européen, mais qu’au contraire l’on puisse capitaliser sur cette expérience douloureuse”.

Président de l’Assemblée nationale depuis juin 2017

Âgé de 44 ans, François de Rugy est diplômé de l’IEP de Paris. Il a notamment été adjoint (Verts) au maire de Nantes (Loire-Atlantique), délégué aux transports et aux déplacements, et vice-président de Nantes Métropole, chargé du plan de déplacements urbains, de 2001 à 2008.

Député (GDR, puis non-inscrit, Écologiste, SRC, SER, et enfin LREM) de Loire-Atlantique depuis 2007, il a aussi été secrétaire de l’Assemblée nationale de 2007 à 2012, et a présidé le groupe Écologiste de la Chambre basse de 2012 à 2015.

Devenu vice-président de l’Assemblée nationale à partir de 2016, François de Rugy quitte le groupe Écologiste pour rejoindre le groupe Socialiste républicain et citoyen (SRC), désormais baptisé Socialiste, écologiste et républicain (SER).

Candidat malheureux, en janvier dernier, du premier tour de la primaire de la gauche pour l’élection présidentielle, il annonce, le mois suivant, son soutien à Emmanuel Macron. 

Réélu député de la Loire-Atlantique en juin dernier sous les couleurs de La République en marche, il est élu dans la foulée président de l’Assemblée nationale quelques jours après.