Quantcast

Le futur Conseil des sages de la laïcité tient sa présidente

2 janv. 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Fondapol CC by SA Wikimedia


Le nom de la présidente du futur Conseil des sages de la laïcité, dont la création a été annoncée en décembre dernier par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, est désormais connu. Le ministre a en effet choisi à cette fonction la sociologue et politologue Dominique Schnapper.

Pour mémoire, ce nouveau Conseil, composé d’experts “issus de tous les horizons”, selon une communication du Conseil des ministres du 8 décembre dernier, aura pour mission de réfléchir aux applications concrètes de la laïcité au sein des établissements de l’éducation nationale et devra permettre de “préciser la position de l’institution scolaire en matière de laïcité et de fait religieux”.

Âgée de 83 ans et fille du sociologue et philosophe Raymond Aron, Dominique Schnapper est diplômée de l’IEP de Paris et docteure d’État en sociologie. Notamment directrice d’études (aujourd’hui honoraire) à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à partir de 1980, elle a aussi été présidente de la Société française de sociologie de 1995 à 1999 et membre du Conseil constitutionnel de 2001 à 2010. 

Auteure de nombreux ouvrages sociologiques sur les minorités, la démocratie, le chômage, etc., Dominique Schnapper est également présidente du conseil d’administration du musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ), et membre de la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliations intervenues du fait des législations antisémites en vigueur pendant l’Occupation (CIVS) depuis 2014.