Quantcast

L’Insee tient son référent déontologue

7 mars 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Linkedin


Le directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), Jean-Luc Tavernier, a nommé l’inspecteur général de l’Insee Pierre Joly comme référent déontologue de l’Institut.

Cette nomination s’inscrit dans le cadre de la loi du 20 avril 2016 relative à la déontologie des fonctionnaires. Selon les dispositions du texte, “tout fonctionnaire a le droit de consulter un référent déontologue, chargé de lui apporter tout conseil utile au respect des obligations et des principes déontologiques mentionnés” dans le statut général des fonctionnaires.

Ancien élève de Polytechnique, Pierre Joly, 64 ans, devient chef de service statistique de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) à sa sortie de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE) en 1978. Il entre à l’Insee en 1982 comme chargé d’études, puis rejoint le Commissariat général du Plan en 1986 en tant que chargé de mission, avant de prendre le poste de chef de service chez CECA, une filiale d’Elf Atochem (groupe chimique désormais intégré à Arkema). De retour à l’Insee en 1990, en tant que chef de la division des études économiques jusqu’en 1992, il enchaine ensuite à nouveau avec un poste au Commissariat général du Plan, mais cette fois-ci en tant que chef de service, jusqu’en 1997. A cette date, il rejoint le Languedoc-Roussillon comme directeur régional Insee jusqu’en 2002.  Pierre Joly a également dirigé l'École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information (ENSAI) de 2002 à 2007, puis le secrétariat général du Conseil d'analyse économique des services du Premier ministre jusqu’en 2014. Il était, depuis cette date, retourné à l’Insee en tant qu’inspecteur général.