Quantcast

Un ancien ministre prend la présidence d’un comité stratégique au sein du CNI

7 mars 2018, PAR Shahinez Benabed
  • 02
    MIN
  • 0

Claude Truong-Ngoc CC by SA Wikimedia


Dans le cadre de la mise en place, par le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire, fin février, des 10 comités stratégiques de filières (voir encadré) du Conseil national de l’industrie (CNI), l’ancien ministre de l’Éducation nationale Luc Chatel a été nommé président du comité stratégique "Automobile" en remplacement de Michel Rollier. Une nomination qui s’inscrit dans la droite ligne de sa récente prise de fonctions de président de la Plateforme automobile, Filière Automobile & Mobilités (PFA) en décembre dernier.

Pour mémoire, le CNI a été créé en 2013. Cette instance consultative, placée auprès du Premier ministre, a pour mission de conseiller les pouvoirs publics sur la situation de l’industrie et des services de l’industrie en France. Les 10 comités stratégiques, pour leur part, sont chargés "d’identifier de façon convergente, dans des contrats de filière, les enjeux clés de la filière et les engagements réciproques de l’État et des industriels", ainsi que "d'émettre des propositions d'actions concrètes et de suivre leur mise en œuvre", indique le CNI.

Âgé de 53 ans, Luc Chatel a notamment occupé à plusieurs reprises des fonctions ministérielles sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il a ainsi, notamment, été secrétaire d’État à deux reprises, d’abord en charge de la Consommation et du Tourisme (2007-2008), puis de l’Industrie et de la Consommation (2008-2009). Il a par ailleurs été ministre de l'Éducation nationale de 2009 à 2012.

Titulaire d'une maîtrise de gestion et d'un DESS en marketing, le nouveau président de comité a aussi été député (LR) de la Haute-Marne de 2002 à 2007 et de 2012 à 2017, conseiller régional (PRG) de Champagne-Ardenne (de 1998 à 2010), et maire (UMP) de Chaumont en Haute-Marne, de 2008 à 2013.

Les comités stratégiques et leurs présidents

Parallèlement à la nomination de Luc Chatel, huit autres personnalités se sont vues attribuer les fonctions de présidents de comité stratégique, à savoir :

  • Éric Trappier (Aéronautique) ;
  • Jean-Philippe Girard, (Alimentaire)[lire notre article sur le sujet] ; 
  • Luc Charmasson (Bois)
  • Pascal Juéry (Chimie et matériaux) ;
  • Jean-Luc Bélingard (Industries et technologies de santé) ;
  • Hervé Guillou (Industrie navale et maritime) ;
  • Guillaume de Seynes (Mode et luxe) ;
  • Dominique Minière (Nucléaire).

Seule la présidence du comité "Ferroviaire" est encore vacante. Elle devrait néanmoins être pourvue prochainement.