Quantcast

Jean-Luc Bélingard prend la présidence d’un comité stratégique au sein du CNI

8 mars 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

PRM/SIPA


Dans le cadre de la mise en place par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, fin février, du comité exécutif du Conseil national de l’industrie (CNI), le P.-D.G. de BioMérieux, Jean-Luc Bélingard, a été nommé président du comité stratégique de la filière “Industries et technologies de santé”. Il remplace Marc de Garidel.

Créé en 2013, le CNI, instance consultative placée auprès du Premier ministre, a une mission de conseil auprès des pouvoirs publics sur la situation de l’industrie et des services à l’industrie en France, en intégrant les enjeux exports. Les 10 comités stratégiques de filière, eux, ont vocation à identifier, dans des contrats de filière, les enjeux clés de la filière et à émettre des propositions d’actions concrètes.

Jean-Luc Bélingard, 69 ans, est également le président de la Fédération française des industries de santé (Fefis) et membre du Medef. Diplômé de HEC et d’un “Master of Business Administration” (MBA) de l’université de Cornell, aux États-Unis, ce P.-D.G. de BioMérieux depuis 2011 a fait toute sa carrière dans l’industrie pharmaceutique, notamment chez Merck et F. Hoffmann-La Roche et Cie.

Les comités stratégiques et leurs présidents

Parallèlement à la nomination de Jean-Luc Bélingard, 8 autres personnalités se sont vu attribuer les fonctions de présidents de comité stratégique, à savoir :

  • Éric Trappier (Aéronautique) ;
  • Jean-Philippe Girard (Alimentaire) [lire notre article sur le sujet] ; 
  • Luc Charmasson (Bois) ;
  • Pascal Juéry (Chimie et matériaux) ;
  • Luc Chatel (Automobile) ;
  • Hervé Guillou (Industrie navale et maritime) [Lire notre article sur le sujet] ;
  • Guillaume de Seynes (Mode et luxe) ;

Dominique Minière (Nucléaire).

Seule la présidence du comité “Ferroviaire” est encore vacante. Elle devrait néanmoins être pourvue prochainement.