Quantcast

Marseille a un nouveau gouverneur militaire

13 juin 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Ministère des Armées


En remplacement de Marc Demier, en poste depuis 2015, un gouverneur militaire de Marseille et officier général de zone de défense et de sécurité Sud a été nommé en Conseil des ministres le 12 juin, à savoir Benoît Houssay. Jusqu’ici officier adjoint au major général des armées, à l’état-major des armées, depuis 2016, ce général de division, élevé dans la foulée aux rangs et appellation de général de corps d’armée, prendra ses fonctions le 1er août prochain.

Benoît Houssay, 56 ans, choisit, à sa sortie de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, l’infanterie et les chasseurs alpins. Lieutenant servant au bataillon de chasseurs alpins d’Annecy dans les débuts de sa carrière (1984-1987), il est ensuite notamment chef de commando et spécialiste des techniques montagne au 1er régiment parachutiste d’infanterie de Marine à Bayonne (1987-1990).

En 1998, Benoît Houssay est promu lieutenant-colonel, après être passé par l’École de guerre, et rejoint l’état-major du commandement de la force d’action terrestre (CFAT) de Lille, pendant trois ans, comme chef de section de planification opérationnelle.

Devenu chef du bureau “Opérations instruction” au 13e bataillon de chasseurs alpins à Chambéry en 2001, puis affecté, en 2003, au commandement de la doctrine et de l’enseignement militaire supérieur (CDES) de l’armée de terre, en tant qu’assistant militaire du général, il devient ensuite, en 2004, directeur des stages et cadre professeur au cours supérieur d’état-major.

Benoît Houssay est ensuite nommé commandant de bataillon de chasseurs alpins à Annecy (2005-2007), avant de rejoindre l’état-major des armées en 2007, comme chef “opérations monde” au sein du centre de planification et de conduite des opérations (CPCO).

Après avoir été auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), Benoît Houssay rejoint ensuite, de 2009 à 2012, le cabinet des ministres successifs de la Défense Hervé Morin, Alain Juppé et Gérard Longuet, comme chef de la cellule “Relations internationales Afrique et Moyen-Orient”.

À sa sortie, il prend le commandement d’une brigade d’infanterie de montagne à Grenoble, puis, en 2013, celui de la base de défense de Grenoble-Annecy-Chambéry.

Par la suite devenu général adjoint “opérations” de la force Serval au Mali, en 2014, Benoît Houssay est, la même année, de nouveau affecté à l’état-major des armées, comme chef de la division “Coopération bilatérale sud” en charge des relations bilatérales militaires avec l’Amérique latine, l’Asie-Pacifique, l’Afrique, le Proche et le Moyen-Orient, et ce jusqu’en 2016.