Quantcast

Jean-Paul Le Divenah prend la tête d'une mission régionale

10 juil. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

L'inspecteur général de l'administration du développement durable Jean-Paul Le Divenah, ancien collaborateur de Jean-Louis Borloo au ministère chargé de l'Écologie, vient d'être nommé membre permanent du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) et président de la mission régionale d'autorité environnementale (MRAe) de la région Ile-de-France. Il remplace ainsi Christian Barthod. 

Rappelons qu'au sein du CGEDD, la mission régionale d'autorité environnementale de la région Île-de-France est l'une des 19 missions régionales, créées en 2016, qui ont compétence d'autorité environnementale au niveau local en matière de plans, schémas et programmes ainsi que pour les documents d'urbanisme.

Jean-Paul Le Divenah, 62 ans, est inspecteur général de l'administration du développement durable depuis 2010. Diplômé de l'École nationale des travaux publics de l'État, cet énarque (promotion Liberté, Égalité, Fraternité, 1989) a officié, au cours de sa carrière, au sein de plusieurs cabinets ministériels. Il a notamment été directeur adjoint du cabinet de Jean-Louis Borloo, au ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, entre 2005 et 2007, puis au ministère chargé de l'Écologie, entre 2009 et 2010.

Plus tôt dans sa carrière, Jean-Paul Le Divenah a également occupé le poste de chef de cabinet de Philippe Douste-Blazy, alors ministre délégué à la Santé (1993-1994), puis directeur adjoint de son cabinet au ministère de la Santé et de la Protection sociale, en 2004.

Conseiller auprès de Simone Veil au ministère des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, entre 1994 et 1995, ce haut fonctionnaire a également dirigé le cabinet du secrétaire d'État -devenu brièvement ministre délégué en 2004 – chargé des Personnes âgées (Hubert Falco puis Catherine Vautrin), entre 2002 et 2005. Il a ensuite notamment dirigé le cabinet de Valérie Létard, au secrétariat d'État chargé de la Solidarité (2007-2009), puis au secrétariat d'État en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat (2009-2010), parallèlement à ses fonctions exercées auprès de Jean-Louis Borloo.

Auparavant, cet ancien ingénieur des travaux publics de l'État avait d'abord été, à sa sortie de l'ENA, sous-préfet, directeur du cabinet du préfet de l'Ain (1989-1990), puis sous-préfet de Montmorillon, dans la Vienne, entre 1990 et 1993.