Quantcast

Un haut fonctionnaire de l’intérieur chargé de la déclinaison territoriale du plan de prévention de la radicalisation

23 juil. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Préfecture de la Haute-Garonne


Actuel directeur du cabinet de Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, et ancien conseiller de Rachida Dati au ministère de la Justice, Frédéric Rose a rejoint le secrétariat général du ministère de l’Intérieur comme directeur de projet, chargé de la déclinaison territoriale du plan national de prévention de la radicalisation.

Rappelons que ce tout nouveau poste a été créé dans le cadre dudit plan national, présenté le 23 février dernier par le Premier ministre, Édouard Philippe, et prévoyant 60 mesures pour prévenir et protéger contre le basculement dans le terrorisme islamiste. Un plan dont le succès est conditionné à “la mobilisation et la coordination entre acteurs de l’État, collectivités territoriales et société civile”, indique un communiqué du gouvernement.

Ainsi, Frédéric Rose est chargé de coordonner “la mise en œuvre des plans d’action des préfets dans ces territoires”, indique sa fiche de poste, en assurant “la synthèse des mesures prises au plan local” et en facilitant “leur mise en œuvre dans leur dimension interministérielle”. Il a également, entre autres, pour mission de mettre “à niveau des plans d’action préfectoraux afin que les initiatives prises dans une ville puissent être partagées avec les autres”.

Frédéric Rose, titulaire d’une maîtrise de droit public et d’un DESS de défense, est un sous-préfet hors classe de 44 ans qui travaillait auprès de Pascal Mailhos depuis 2015. Il a ainsi dirigé son cabinet lorsque ce dernier était préfigurateur chargé de la réorganisation des services de l’État pour les ex-régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées (2015-2016) et a été reconduit lorsque Pascal Mailhos est devenu préfet de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (désormais baptisée région Occitanie).

Par ailleurs ancien conseiller technique au cabinet de Rachida Dati, alors garde des Sceaux, entre 2007 et 2009, Frédéric Rose avait ensuite dirigé les cabinets des préfets successifs de la Vendée, Thierry Lataste puis Jean-Jacques Brot, entre 2009 et 2010, ainsi que du préfet du Finistère, Jean-Jacques Brot, jusqu’en 2012. À cette date, Frédéric Rose avait pris la chefferie du cabinet du préfet de police de Paris (Michel Gaudin, puis Bernard Boucault). Il était ensuite devenu, de 2013 à 2015, sous-préfet de Dreux (Eure-et-Loir).