Quantcast

Anne Chevrier prend de nouvelles fonctions au sein de la Haute Autorité de santé

20 sept. 2018, PAR Emilie Coste
  • 02
    MIN
  • 0

Linkedin


Conseillère technique, depuis mai dernier, de Catherine Grenier, directrice de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins de la Haute Autorité de santé (HAS), Anne Chevrier vient d’être nommée cheffe du service “Certification des établissements de santé” de cette même autorité. Elle succède ainsi à Laurence Garo, en poste depuis 2016 et devenue, pour sa part, directrice du centre hospitalier de Moulin-Yzeure, dans l’Allier. 

La nouvelle cheffe de service “aura la mission, outre l’activité quotidienne de certification, de piloter pour l’institution” un chantier d’évolution “de la certification des établissements de santé qui doit être opérationnelle en 2020”, indique la HAS dans un communiqué.

Diplômée de l’École polytechnique féminine (EPF) et titulaire d’un master en équipements biomédicaux, Anne Chevrier a d’abord officié au sein de différents établissements de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Elle y a notamment été cheffe du service biomédical au sein des hôpitaux Paul-Brousse (Villejuif), de 1988 à 1991, puis Henri-Mondor (Créteil), de 1991 à 1994, et enfin de La Pitié-Salpêtrière (Paris), sur la période 1995-1999.

Au sein de ce dernier hôpital, Anne Chevrier a ensuite occupé les fonctions de directrice des équipements, puis de directrice déléguée du pôle “Imagerie” et du pôle de biologie, jusqu’en 2008. À cette date, elle a pris la tête de la direction financière, de la clientèle et du service social du centre hospitalier de Versailles, avant de devenir, six ans plus tard, directrice des affaires financières au CHU de Toulouse.

En 2016, Anne Chevrier a rejoint l’administration centrale du ministère des Affaires sociales et de la Santé, en tant que cheffe de projet de la mission “Maladies rares”, au sein de la direction générale de l’offre de soins (DGOS).