Quantcast

En route vers l’économie circulaire !

30 juin 2017, PAR
  • 06
    MIN
Acteurs publics TV a enregistré début juin plusieurs émissions exceptionnelles sur le thème de « l’économie circulaire, un réservoir d’emplois verts » dans le cadre du rendez-vous environnemental annuel de l’Union européenne et à l’initiative d’Éco-Emballages.

 Passer du jetable au durable et basculer de l’économie linéaire à une économie circulaire, c’est possible ! Une transition à l’œuvre qu’il faut aujourd’hui intensifier en mobilisant tous les acteurs de la société. C’est en substance le message délivré sur le plateau d’Acteurs publics TV à l’occasion de plusieurs émissions exceptionnelles enregistrées au Conseil économique, social et environnemental (CESE) le 2 juin sur le thème « L’économie circulaire, un réservoir d’emplois verts », à l’initiative d’Éco-Emballages et en partenariat avec Écofolio et Confrontations Europe. Des émissions réalisées dans le cadre de l’European Green Week, la « semaine verte » de l’Union européenne. Il s’agit, au-delà des emplois potentiels – entre 500 000 et 1 million, selon France Stratégie – de changer de modèle économique et d’en finir avec le triptyque produire-consommer-jeter pour embrasser les enjeux de l’écoconception, du recyclage, de l’allongement de la durée de vie des biens ou de l’économie de la ressource.

Y sommes-nous prêts ? « Il faut un accompagnement social bienveillant, a relevé Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable, car cette transition suppose une forte remise en question pour certains salariés et cela peut être douloureux. » Pour lever les freins et les blocages, « la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est décisive », abonde Bruno Gentil, conseiller au CESE, auteur du rapport sur l’emploi dans la transition écologique et ancien président de France Nature Environnement. « Les référentiels de formation devront être revus », prolonge Cyril Cosme, directeur du bureau de l’Organisation internationale du travail France.

Cet enjeu d’accompagnement est majeur car c’est l’ensemble des emplois qui sont ou seront à moyen et long termes concernés à des degrés divers. Et il est d’autant plus important de l’évoquer que l’investissement en capital humain est « le grand oublié du débat public », estime le chercheur et secrétaire du conseil d’administration du think tank Confrontations Europe, Édouard Simon. « Un véritable trou noir ! » déplore-t-il.

Productivité des ressources

Auparavant, la productivité du travail était privilégiée. Aujourd’hui, les employeurs mettent clairement l’accent sur la productivité des ressources, souligne Nicholas Costello, chef de service adjoint à la direction de l’emploi de la Commission européenne. Le recyclage devient une évidence. À l’origine, une poignée d’entrepreneurs a joué un rôle clé en matière de recyclage des déchets, permettant de constituer une filière aujourd’hui organisée et efficace, observe Jean Hornain, directeur général d’Éco-Emballages. Une filière qui œuvre aujourd’hui au plus près des collectivités territoriales. « L’intercommunalité s’est construite sur cette compétence », acquiesce Nicolas Portier, délégué général de l’Assemblée des communautés de France (ADCF). Et d’insister : « L’économie circulaire est une valeur ajoutée dans les territoires. »

La semaine verte de l’Union européenne s’est incidemment déroulée de manière concomitante à l’annonce par le Président américain, Donald Trump, du retrait des États-Unis des engagements pris pendant la COP21. Un regret, évidemment, pour tous les acteurs présents sur le plateau d’Acteurs publics TV. Mais une chance aussi, à en croire le président du CESE, Patrick Bernasconi, car cela va remobiliser autour des enjeux climatiques, de développement durable et d’économie circulaire…

Revivez les 4 émissions enregistrées au CESE le 2 juin 

 - «Le CESE diffuse les enjeux du développement durable dans tous les pans de la société»
Avec le président du Conseil économique, social et environnemental, Patrick Bernasconi

- «Les mutations industrielles et sociales induites par l’économie circulaire»
Avec Gérald Dumas, secrétaire confédéral au développement durable de la CFDT, et Nicholas Costello, chef de service
adjoint à la direction générale « Emploi », Commission européenne

- «Du déchet aux ressources: l’enjeu de la responsabilité élargie du producteur»
Avec Jean Hornain, directeur général d’Éco-Emballages, Benoist Berton, directeur des affaires publiques de Coca-Cola France, Nicolas Portier, délégué général de l’ADCF

- «Quel potentiel d’emplois pour l’économie circulaire?»
Avec Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable, Bruno Genty, conseiller au CESE, auteur du rapport sur l’emploi dans la transition écologique et ancien président de France Nature Environnement, et Cyril Cosme, directeur du bureau de l’Organisation internationale du travail France

Retrouvez les 4 entretiens

- Luis Veiga Martins (photo), directeur général de la compagnie de recyclage portugaise Ponto Verde : « Les décideurs publics doivent donner l’exemple à suivre »
- Markus Van Halteren, directeur général de la société allemande Der Grüne Punkt : « Le recyclage est l’une des composantes de l’économie circulaire »
Cécile Jolly, cheffe de projet « travail et emploi » à France Stratégie : « L’économie circulaire peut représenter jusqu’à 1 million d’emplois »
- Édouard Simon, chercheur et secrétaire du conseil d’administration du think tank Confrontations Europe : « L’investissement en capital humain, grand oublié du débat public »

Acteurs Publics