Le défi des systèmes d’information

10 juil. 2008, PAR Acteurs Publics
  • 01
    MIN
  • 0
Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris, Yves Bur, député UMP du Bas-Rhin, Jean-Marie Bertrand, secrétaire général du ministère du Travail, Jean-Jacques Trégoat, directeur général de l’action sociale, Frédéric Massé, chef du secteur public chez SAP, et Thierry Zylberberg, directeur santé chez France Télécom - Orange.
La réforme de la sphère sociale ne passe pas par un simple changement des organisations. Telle est la conviction des députés PS et UMP, Jean-Marie Le Guen et Yves Bur. « Il n’y a pas de découpage ministériel miracle », a déclaré le socialiste. « La constitution d’un grand ministère de la Solidarité aurait sans doute donné une meilleure visibilité aux politiques sanitaires et sociales », a ajouté Yves Bur tout en appelant à ne pas tomber dans « l’utopie de l’organisation ». Le secrétaire général du ministère du Travail, Jean-Marie Bertrand, a, lui, insisté sur les nombreuses restructurations qu’a connues son ministère au cours des dernières années. Il a ensuite détaillé les objectifs de deux chantiers majeurs : l’installation des Agences régionales de santé et la constitution de services territoriaux spécialisés en ingénierie sociale. Des services qui devront travailler de plus en plus sur le terrain avec les collectivités locales, à entendre Jean-Jacques Trégoat, le directeur général de l’action sociale. La question des systèmes d’information de santé, enfin, est apparue comme centrale. Thierry Zylberberg, directeur santé chez France Télécom - Orange, a regretté le sous-investissement chronique en la matière et estimé que l’administration devait se doter de maîtres d’ouvrages ayant une double compétence informatique et médicale. Une conclusion à laquelle ne pouvait que souscrire Frédéric Massé, chef du marché secteur public chez SAP, qui voit dans les systèmes d’information un levier incontournable des réformes en cours et à venir dans le secteur de la santé.

Laurent Fargues
Acteurs Publics