François Hollande recrute deux préfets pour sa campagne

16 nov. 2011, PAR Pierre Laberrondo
  • 03
    MIN
  • 0

Pierre Moscovici, directeur de campagne, et Stéphane Le Foll, responsable de l’organisation, s’appuieront sur Nacer Meddah (photo), ancien préfet de Franche-Comté, ex-adjoint au coordinateur national du renseignement à l’Élysée, et sur Chantal Jourdan.

Deux préfets vont épauler Pierre Moscovici et Stéphane Le Foll, respectivement directeur de la campagne présidentielle de François Hollande et responsable de l’organisation. Dévoilé mercredi matin, l’organigramme de campagne du candidat socialiste réserve au préfet Nacer Meddah le poste stratégique de secrétaire général.

Âgé de 52 ans, ce conseiller référendaire à la Cour des comptes, passé par la direction du Trésor au ministère des Finances, a été conseiller technique au cabinet de la ministre déléguée aux Affaires européennes, Élisabeth Guigou, de 1990 à 1993. C’est pourtant Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, qui a poussé ce haut fonctionnaire d’origine algérienne à devenir préfet. En poste dans l’Aube de 2006 à 2008, il rejoint l’Élysée en 2008 comme adjoint au coordinateur national du renseignement, Bernard Bajolet, aujourd’hui ambassadeur en Afghanistan.

En janvier 2009, Nacer Meddah est nommé préfet de la Seine-Saint-Denis, puis il quitte Bobigny pour devenir, en avril 2010, préfet de la région Franche-Comté, préfet du Doubs. Il ne reste en poste que sept mois avant d’être remplacé par un ancien collaborateur d’Éric Besson. Ce départ précipité du Doubs, terre d’élection du député socialiste Pierre Moscovici, avait surpris les élus locaux. De retour à Paris, Nacer Meddah ne se voit pas proposer d’autre poste dans la préfectorale et retourne à la Cour des comptes.

Amis du candidat

Une préfète, Chantal Jourdan, a été nommée secrétaire générale adjointe, au côté de Nacer Meddah, au sein de la direction de campagne de François Hollande. Fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, elle est passée par les cabinets de Gaston Defferre et Pierre Joxe. Affectée comme sous-directrice à la direction de la fonction militaire et du personnel civil au ministère de la Défense de 1992 à 1998, Chantal Jourdan a ensuite rejoint la préfectorale, d’abord comme secrétaire générale de la préfecture du Val-de-Marne jusqu’en 2001, puis comme préfète du Lot de 2001 à 2004. Préfète de l’Aveyron jusqu’en 2007, elle était, depuis, chargée de l’évaluation du corps préfectoral. Âgée de 66 ans, Chantal Jourdan sera officiellement admise à faire valoir ses droits à la retraite le 1er janvier 2012.

Plus largement, l’équipe de campagne de François Hollande fait la part belle aux proches du candidat. Le maire de Nantes et patron des députés PS, Jean-Marc Ayrault, est conseiller spécial du candidat. Michel Sapin est chargé du projet présidentiel. Ce dernier sera épaulé par Aquilino Morelle, inspecteur général des affaires sociales, qui fut le directeur de campagne d’Arnaud Montebourg durant la primaire et l'ancienne plume Lionel Jospin à Matignon. Autre proche de François Hollande, Faouzi Lamdaoui est chef de cabinet, tandis qu’Olivier Faure, secrétaire général du groupe PS à l’Assemblée nationale, est “chargé de mission”, poste flou mais directement rattaché au candidat.

Quatre porte-parole

Il y aura quatre porte-parole dans l’équipe de campagne : Najat Vallaud-Belkacem et Delphine Batho, fidèles de Ségolène Royal, et deux députés proches de François Hollande, Bruno Le Roux et Bernard Cazeneuve. L’équipe de campagne comprend aussi des responsables thématiques, comme Vincent Peillon (éducation, jeunesse), Marisol Touraine (social, santé), François Rebsamen (sécurité), Jérôme Cahuzac (budget, finances) et Julien Dray (mobilisation citoyenne).

Alors que Daniel Vaillant, député-maire du 18e arrondissement de Paris, est désigné comme mandataire de la campagne, deux noms apparaissent pour les postes de responsables du financement de la campagne : Régis Juanico, trésorier du PS, et l’homme d’affaires Jean-Jacques Augier. À la tête de l’association de financement, cet énarque (issu de la promotion Voltaire, comme François Hollande), inspecteur des finances, reconverti dans les affaires – il est fondateur du loueur de voitures Ada – et dans l’édition, est un proche du candidat socialiste.

Bruno Botella

Pierre Laberrondo