Quantcast

La DGAFP installe son conseil scientifique

21 avr. 2017, PAR Wassinia Zirar
  • 03
    MIN
  • 0


Par un arrêté publié au Journal officié le 20 avril 2017, la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) a dévoilé son nouveau conseil scientifique. Composé de 17 membres, il est présidé par Alberto Lopez (photo), administrateur de l’Insee et directeur du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Cereq) depuis 2012.

Pour rappel, la DGAFP – dirigée par Thierry Le Goff – a vu ses prérogatives et son positionnement de DRH de l’État renforcés ces derniers mois. Un décret en date du 22 décembre 2016 est notamment venu consacrer ce rôle de DRH de l’État de la DGAFP en renforçant sa mission de pilotage et de coordination de la politique des ressources humaines commune à l’ensemble de la fonction publique.

Le conseil scientifique, qui assiste le directeur général de l’administration et de la fonction publique, est composé de représentants reconnus dans le domaine de la recherche et de personnalités qualifiées, au titre des disciplines scientifiques en lien avec le milieu professionnel et les relations au travail (sociologie, économie, démographie, santé-sécurité au travail, sciences politiques, gestion des ressources humaines et évaluation des politiques publiques).

Ce conseil est chargé d’une triple mission : donner son avis sur le programme d’études et de recherches de la DGAFP ; donner un avis éclairé sur des thèmes stratégiques pour la DGAFP comme la diversité et l’encadrement supérieur de la fonction publique ; favoriser la diffusion des savoirs et encourager les travaux sur la fonction publique et l’administration publique (par exemple : soutien scientifique de colloques, journées d’études...).

Ainsi, Alberto Lopez, administrateur de l’Insee et directeur du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Cereq) depuis 2012, a-t-il été nommé président de ce conseil scientifique. À ses côtés, 16 autres membres ont été désignés. Parmi eux : le directeur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) ou son représentant ; le directeur de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) ou son représentant ; le directeur de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) ou son représentant ; le directeur de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) ou son représentant ; un représentant de la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) et un représentant de la direction générale des collectivités locales (DGCL).

Parmi les personnalités qualifiées, on retrouve : Danièle Guillemot, administratrice de l’Insee, cheffe du département de la formation et de la certification du Cereq, Gilles Jeannot, directeur de recherche à l’École des ponts ParisTech, chercheur au Laboratoire techniques, territoires et sociétés (Latts), Dominique Meurs, économiste et professeure à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, Alexis Spire, directeur de recherche CNRS à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), Florence Audier, chercheuse associée au laboratoire statistique, analyse, modélisation multidisciplinaire (Samm) de l’université Paris-I, Philippe Bezès, politiste et sociologue, directeur de recherche CNRS au Centre d’études européennes de Sciences-Po Paris, Thomas Barnay, professeur d’économie à l’université Paris-Est Créteil, Claudia Senik, professeure à la Sorbonne ainsi qu’à l’École d’économie de Paris, Maya Bacache, membre du Conseil d’analyse économique et professeure de sciences économiques à Telecom ParisTech, et Frédéric Edel, enseignant à l’université de Strasbourg, chargé de recherche au Centre d’expertise et de recherche administrative (Cera) de l’ENA et rédacteur en chef adjoint de La Revue française d’administration publique (RFAP).