Quantcast

Agenda

THEMES



24 mai 2017

L’agenda politique et l’agenda d’Acteurs publics TV du 24 mai

L’agenda politique du mercredi 24 mai  À l'Élysée, Conseil des ministres et conseil restreint de défense – Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, reçoit le secrétaire général de l'Unsa Fonction publique et le délégué général de Solidaires Fonction publique – Dans le cadre des élections législatives, meeting à Toulon (Var) du sénateur-maire Les Républicains de Troyes (Aube), François Baroin – Europe Écologie-Les Verts (EELV) présente ses candidats parisiens aux élections législatives des 11 et 18 juin – Le collectif Droit au logement organise une marche vers le ministère de la Cohésion des territoires pour dénoncer la disparition du ministère du Logement dans le nouveau gouvernement – Publication des chiffres du chômage pour le mois d'avril (Pôle emploi et Dares) – Examen par la commission sénatoriale des affaires étrangères, de la défense et des forces armées d'un rapport d'information intitulé “Vers les 2 % du PIB pour la défense” – À Bruxelles (Belgique), sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) – Le Président des États-Unis, Donald Trump, est reçu en audience par le pape François au Vatican – À Berlin, en Allemagne, célébrations des 500 ans de la Réforme protestante en présence de l'ancien Président américain Barack Obama.  Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Carrières, Françoise Liébert : “L'égalité est un levier pour transformer le management dans la fonction publique”. Pour la haute fonctionnaire en charge de l’égalité femmes-hommes au ministère de l’Agriculture, déployer une politique de parité sur l’accès des postes à responsabilités est “un vrai levier pour transformer le management dans la fonction publique” et répondre aux attentes des jeunes fonctionnaires qui envisagent la vie professionnelle “d’une toute autre manière” que sa génération “a pu l’envisager”. La Parole aux experts, Microsoft : gestion de la relation citoyen et digital. À partir de quatre exemples, Laurent Schlosser, directeur “secteur public” de Microsoft, nous fait comprendre comment le digital peut réinventer l’expérience citoyen, rendre de nouveaux types de services, améliorer la productivité et permettre aux agents de collaborer différemment. Entretien, Yves Sintomer : “Le Président ferait une erreur s'il ne modifiait pas notre système politique”. “Le référendum régulier, qui viendrait d'en bas, est un instrument qui pousse à plus de concertation”, juge Yves Sintomer, professeur de science politique à l'université Paris VIII et spécialiste des questions de participation. Il estime que si le Président Macron ne modifie pas les institutions, les nouveaux venus de la société civile en seront réduits à s'inscrire dans un jeu classique et, in fine, à être pris dans une forme de normalisation. Le Train du climat, Bertrand Pancher : “Agir vite avant qu’il ne soit trop tard !” L’exposition du Train du climat développée par la SNCF, qui stationnait à Paris fin mars avant de parcourir la France dans les prochains mois, permet de prendre conscience des enjeux du réchauffement climatique, observe le député de la Meuse et vice-président de l’UDI Bertrand Pancher. “Heureusement, il n’y a plus aujourd’hui de climato-sceptiques, glisse-t-il, mais un travail de pédagogie reste à faire dans les territoires tant on mesure mal les effets de l’accumulation des gaz à effets de serre.” Entretien sécurité, Jean-Louis Bruguière : “Renforcer la synergie entre renseignement et système judiciaire”. En matière de lutte contre le terrorisme, il faut davantage de synergie entre les actions des acteurs de terrain, entre le renseignement et le système judiciaire et entre les États européens, estime l’ancien juge antiterroriste Jean Louis Bruguière. Un échange organisé à l’occasion d’une rencontre avec le Club des acteurs de la Sécurité intérieure. Talents publics : les clés d’une “libération” de la gestion des personnels. Il est temps de libérer la gestion des personnels dans le monde privé comme dans le secteur public en accordant confiance et autonomie, plaide, dans cette nouvelle émission Talents publics, Isaac Getz, auteur de Liberté & Cie. Certes, la modernisation de la gestion des agents publics est nécessaire pour s’extraire de certaines pesanteurs, nuance Johan Theuret, président de l’Association des DRH des grandes collectivités, mais toutes les méthodes du privé ne sont pas forcément pertinentes dans la sphère publique. L’Association des DRH des grandes collectivités organise son colloque annuel le 14 octobre sur “le DRH du futur”.   

| AGENDA

L’agenda politique du mercredi 24 mai  À l'Élysée, Conseil des ministres et conseil restreint de défense – Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, reçoit le secrétaire général de l'Unsa Fonction publique et le délégué général de Solidaires Fonction publique – Dans le cadre des élections législatives, meeting à Toulon (Var) du sénateur-maire Les Républicains de Troyes (Aube), François Baroin – Europe Écologie-Les Verts (EELV) présente ses candidats parisiens aux élections législatives des 11 et 18 juin – Le collectif Droit au logement organise une marche vers le ministère de la Cohésion des territoires pour dénoncer la disparition du ministère du Logement dans le nouveau gouvernement – Publication des chiffres du chômage pour le mois d'avril (Pôle emploi et Dares) – Examen par la commission sénatoriale des affaires étrangères, de la défense et des forces armées d'un rapport d'information intitulé “Vers les 2 % du PIB pour la défense” – À Bruxelles (Belgique), sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) – Le Président des États-Unis, Donald Trump, est reçu en audience par le pape François au Vatican – À Berlin, en Allemagne, célébrations des 500 ans de la Réforme protestante en présence de l'ancien Président américain Barack Obama.  Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Carrières, Françoise Liébert : “L'égalité est un levier pour transformer le management dans la fonction publique”. Pour la haute fonctionnaire en charge de l’égalité femmes-hommes au ministère de l’Agriculture, déployer une politique de parité sur l’accès des postes à responsabilités est “un vrai levier pour transformer le management dans la fonction publique” et répondre aux attentes des jeunes fonctionnaires qui envisagent la vie professionnelle “d’une toute autre manière” que sa génération “a pu l’envisager”. La Parole aux experts, Microsoft : gestion de la relation citoyen et digital. À partir de quatre exemples, Laurent Schlosser, directeur “secteur public” de Microsoft, nous fait comprendre comment le digital peut réinventer l’expérience citoyen, rendre de nouveaux types de services, améliorer la productivité et permettre aux agents de collaborer différemment. Entretien, Yves Sintomer : “Le Président ferait une erreur s'il ne modifiait pas notre système politique”. “Le référendum régulier, qui viendrait d'en bas, est un instrument qui pousse à plus de concertation”, juge Yves Sintomer, professeur de science politique à l'université Paris VIII et spécialiste des questions de participation. Il estime que si le Président Macron ne modifie pas les institutions, les nouveaux venus de la société civile en seront réduits à s'inscrire dans un jeu classique et, in fine, à être pris dans une forme de normalisation. Le Train du climat, Bertrand Pancher : “Agir vite avant qu’il ne soit trop tard !” L’exposition du Train du climat développée par la SNCF, qui stationnait à Paris fin mars avant de parcourir la France dans les prochains mois, permet de prendre conscience des enjeux du réchauffement climatique, observe le député de la Meuse et vice-président de l’UDI Bertrand Pancher. “Heureusement, il n’y a plus aujourd’hui de climato-sceptiques, glisse-t-il, mais un travail de pédagogie reste à faire dans les territoires tant on mesure mal les effets de l’accumulation des gaz à effets de serre.” Entretien sécurité, Jean-Louis Bruguière : “Renforcer la synergie entre renseignement et système judiciaire”. En matière de lutte contre le terrorisme, il faut davantage de synergie entre les actions des acteurs de terrain, entre le renseignement et le système judiciaire et entre les États européens, estime l’ancien juge antiterroriste Jean Louis Bruguière. Un échange organisé à l’occasion d’une rencontre avec le Club des acteurs de la Sécurité intérieure. Talents publics : les clés d’une “libération” de la gestion des personnels. Il est temps de libérer la gestion des personnels dans le monde privé comme dans le secteur public en accordant confiance et autonomie, plaide, dans cette nouvelle émission Talents publics, Isaac Getz, auteur de Liberté & Cie. Certes, la modernisation de la gestion des agents publics est nécessaire pour s’extraire de certaines pesanteurs, nuance Johan Theuret, président de l’Association des DRH des grandes collectivités, mais toutes les méthodes du privé ne sont pas forcément pertinentes dans la sphère publique. L’Association des DRH des grandes collectivités organise son colloque annuel le 14 octobre sur “le DRH du futur”.   

23 mai 2017

L’agenda politique et l’agenda d’Acteurs publics TV du 23 mai

L'agenda politique du mardi 23 mai  Au Sénat, examen en commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, de rapports sur la place des drones dans les forces armées et sur la modernisation de la dissuasion nucléaire – Dans le cadre des élections législatives, déplacement en région Auvergne-Rhône-Alpes du sénateur-maire Les Républicains de Troyes (Aube), François Baroin, chargé de mener la campagne de la droite pour le scrutin de juin – Conseil “Économie et finances” de l'Union européenne à Bruxelles – Élection du nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'occasion de la 70e assemblée générale de l'organisation – En Corée du Sud, procès de l'ex-Présidente Park Geun-Hye, destituée dans le cadre d'un scandale de corruption. Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Entretien, Anne Sophie Avé : “La complémentarité femmes-hommes est une richesse”. La DRH du ministère de la Défense et haute fonctionnaire à l’égalité entre les femmes et les hommes détaille les actions développées en faveur de l’égalité sur les postes à responsabilités. Les femmes osent moins que les hommes postuler, relève-t-elle, il faut davantage les encourager. Et de souligner : “La complémentarité entre les femmes et les hommes est une richesse pour les organisations et non une contrainte.” Entretien, Laure Lucchesi : “Il faut poursuivre l’ouverture des données de l’administration”. La directrice d’Etalab énumère les chantiers numériques, en particulier en matière d’ouverture des données, qui attendent le prochain gouvernement. “Il va falloir amener des zones de transparence sur des champs entiers de l’action publique en ouvrant les codes sources des logiciels et en communiquant sur l’utilisation des algorithmes, nous devons entrer dans le concret maintenant”, illustre-t-elle. Les futures équipes devront aussi rédiger le deuxième plan d’action de la France dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. La Parole aux experts, Sopra Steria : penser la coproduction numérique de la sécurité. Comment dépasser le clivage “sécurité intérieure sécurité extérieure” ? C’est ce que les experts du pôle “Sécurité défense” de Sopra Stéria, Laurent Gallo, directeur du pôle “Sécurité”, et Alexandre Papaemmanuel, directeur commercial “Sécurité”, nous proposent avec Pebris, la plate forme “évolution de traitement big data” pour le renseignement et la sécurité intérieure. Objectif : la création d’un ordre public numérique. Talents publics, “L’autonomie contrariée des acteurs éducatifs locaux”. L’émission du management et de la gestion RH Talents publics s’est penchée sur l’autonomie des établissements scolaires. “Attention, on met aujourd’hui un peu tout et n’importe quoi derrière ce terme”, prévient Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes FSU, premier syndicat dans les collèges et lycées. De son côté, l’ancien recteur et coauteur de l’ouvrage Et si on tuait le mammouth ?, Bernard Toulemonde, estime nécessaire de bien davantage déconcentrer et décentraliser la gestion des établissements. Débat, “Donner davantage d'autonomie aux managers publics”. Le contexte budgétaire, l'évolution de la société et l'impact du numérique ont profondément modifié, depuis quelques années, les missions et le rôle joué par les managers publics. Les administrations en ont bien conscience et travaillent à les accompagner davantage, constataient en substance les 3 experts de la gestion publique interrogés sur le plateau d'Acteurs publics TV : Thierry Le Goff, patron de la DGAFP, Laurent de Jekhowsky, alors secrétaire général de Bercy, et Jean-Michel Blanquer, ancien directeur général de l'enseignement scolaire, alors directeur général de l'Essec et futur ministre de l’Education nationale. Bien gérer des budgets et des équipes s'apprend, disent-ils, en soulignant l'importance de la formation professionnelle des managers, auxquels il est nécessaire, insistent-ils, de donner davantage d'autonomie.   

| AGENDA

L'agenda politique du mardi 23 mai  Au Sénat, examen en commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, de rapports sur la place des drones dans les forces armées et sur la modernisation de la dissuasion nucléaire – Dans le cadre des élections législatives, déplacement en région Auvergne-Rhône-Alpes du sénateur-maire Les Républicains de Troyes (Aube), François Baroin, chargé de mener la campagne de la droite pour le scrutin de juin – Conseil “Économie et finances” de l'Union européenne à Bruxelles – Élection du nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'occasion de la 70e assemblée générale de l'organisation – En Corée du Sud, procès de l'ex-Présidente Park Geun-Hye, destituée dans le cadre d'un scandale de corruption. Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Entretien, Anne Sophie Avé : “La complémentarité femmes-hommes est une richesse”. La DRH du ministère de la Défense et haute fonctionnaire à l’égalité entre les femmes et les hommes détaille les actions développées en faveur de l’égalité sur les postes à responsabilités. Les femmes osent moins que les hommes postuler, relève-t-elle, il faut davantage les encourager. Et de souligner : “La complémentarité entre les femmes et les hommes est une richesse pour les organisations et non une contrainte.” Entretien, Laure Lucchesi : “Il faut poursuivre l’ouverture des données de l’administration”. La directrice d’Etalab énumère les chantiers numériques, en particulier en matière d’ouverture des données, qui attendent le prochain gouvernement. “Il va falloir amener des zones de transparence sur des champs entiers de l’action publique en ouvrant les codes sources des logiciels et en communiquant sur l’utilisation des algorithmes, nous devons entrer dans le concret maintenant”, illustre-t-elle. Les futures équipes devront aussi rédiger le deuxième plan d’action de la France dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. La Parole aux experts, Sopra Steria : penser la coproduction numérique de la sécurité. Comment dépasser le clivage “sécurité intérieure sécurité extérieure” ? C’est ce que les experts du pôle “Sécurité défense” de Sopra Stéria, Laurent Gallo, directeur du pôle “Sécurité”, et Alexandre Papaemmanuel, directeur commercial “Sécurité”, nous proposent avec Pebris, la plate forme “évolution de traitement big data” pour le renseignement et la sécurité intérieure. Objectif : la création d’un ordre public numérique. Talents publics, “L’autonomie contrariée des acteurs éducatifs locaux”. L’émission du management et de la gestion RH Talents publics s’est penchée sur l’autonomie des établissements scolaires. “Attention, on met aujourd’hui un peu tout et n’importe quoi derrière ce terme”, prévient Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes FSU, premier syndicat dans les collèges et lycées. De son côté, l’ancien recteur et coauteur de l’ouvrage Et si on tuait le mammouth ?, Bernard Toulemonde, estime nécessaire de bien davantage déconcentrer et décentraliser la gestion des établissements. Débat, “Donner davantage d'autonomie aux managers publics”. Le contexte budgétaire, l'évolution de la société et l'impact du numérique ont profondément modifié, depuis quelques années, les missions et le rôle joué par les managers publics. Les administrations en ont bien conscience et travaillent à les accompagner davantage, constataient en substance les 3 experts de la gestion publique interrogés sur le plateau d'Acteurs publics TV : Thierry Le Goff, patron de la DGAFP, Laurent de Jekhowsky, alors secrétaire général de Bercy, et Jean-Michel Blanquer, ancien directeur général de l'enseignement scolaire, alors directeur général de l'Essec et futur ministre de l’Education nationale. Bien gérer des budgets et des équipes s'apprend, disent-ils, en soulignant l'importance de la formation professionnelle des managers, auxquels il est nécessaire, insistent-ils, de donner davantage d'autonomie.   

20 mai 2017

L’agenda politique du week-end et d’APTV

L’agenda politique du week-end Samedi 20 mai Dans le cadre des élections législatives des 11 et 18 juin prochains, à Paris, meeting national de lancement de la campagne des Républicains avec le sénateur-maire de Troyes (Aube), François Baroin, chargé de mener la campagne de la droite pour ce scrutin – En Arabie Saoudite, sommet arabo-islamo-américain en présence notamment du Président des États-Unis, Donald Trump.  Dimanche 21 mai Réunion informelle des ministres de l'Agriculture de l'Union européenne à La Valette (République de Malte) – À Washington (États-Unis), réunion des ministres des Affaires étrangères des états souverains de l'Amérique.  Lundi 22 mai Ouverture officielle de la campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin (jusqu'au 10 juin à minuit) – À Bruxelles (Belgique), réunion des ministres des Finances de la zone euro avec à l'ordre du jour notamment l'évaluation des progrès réalisés par la Grèce pour mettre en œuvre les réformes exigées avant tout nouveau déblocage de fonds et la conclusion d'un accord avec les créanciers d'Athènes ; Conseil des “Affaires générales” avec l'adoption des directives des pays de l'Union européenne pour les négociations de sortie de l'Union du Royaume-Uni (Brexit).    Sur Acteurs publics samedi et dimanche La France des pouvoirs : l’Élysée et Matignon recrutent dans le privé. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : les premiers recrutements à l'Élysée et à Matignon, qui font de la place à des hauts fonctionnaires passés dans le privé, un nouveau directeur de cabinet à Bercy chargé du budget et de la fonction publique… Une émission enregistrée le 18 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. La Parole aux experts, Amazon : pourquoi et comment le secteur public doit adopter le “cloud”. À l'occasion de la sortie l’étude IDC sur le sujet de l'ouverture de la première région d’Amazon Web Services (AWS) en France, rencontre avec Erick Jan Vareschard, directeur “secteur public” d’AWS, pour tordre le cou à quelques idées fausses sur le cloud. Conseil des ministres, ce qu’Emmanuel Macron a dit à ses ministres. Revivez la première conférence de presse du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, jeudi 18 mai, à l’issue du Conseil des ministres. Le chef de l’État, indique-t-il, a rappelé quelques règles de gouvernance en insistant sur la confidentialité, la discipline et la solidarité, conditions du travail collégial. Une circulaire sur la “place des cabinets ministériels” est en cours de préparation. Le spoils system ne pourrait débuter qu’après les législatives. Le discours d’investiture d’Emmanuel Macron. “Je ne céderai sur rien des engagements pris vis à vis des Français. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, la création et l’innovation seront au cœur de mon action.” C’est ce qu’a lancé le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, dimanche matin 14 mai, lors de son discours d’investiture. Et de souligner : “Nous avons besoin d’une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l’instrument de notre puissance et de notre souveraineté.” La Parole aux experts, Netacad et la formation digitale du secteur public. Découvrez à partir d’exemples concrets comment les programmes de Netacad peuvent aider des collectivités, des services de l’État ou l’Assistance publique Hôpitaux de Paris à former leurs agents pour réussir leur transformation digitale. Rencontre avec Alain Fiocco, directeur “recherche et développement” de Cisco et coordinateur de la Netacad en France. Entretien, René Dosière : “Le futur président de l’Assemblée devra agir vite sur la déontologie”. Pour le député PS René Dosière, invité de l'émission Législatives 2017 sur APTV, la priorité du futur président de l'Assemblée nationale devra être d'imposer de nouvelles règles internes afin d'éviter de nouvelles affaires. René Dosière propose notamment de renforcer les moyens et les pouvoirs du déontologue de l'Assemblée nationale. Quand Édouard Philippe appelait à “une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. À l'occasion d'un débat organisé lors des Rencontres des acteurs publics en 2014, celui qui était alors député-maire UMP du Havre jugeait nécessaire, dans un contexte budgétaire tendu, de “s'imposer une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. Il s'inquiétait alors de la situation financière des collectivités territoriales et d'une baisse de leurs investissements susceptible de “mettre en cause des pans entiers des politiques publiques”. Un échange organisé avec Mathias Fekl, alors député et qui devait devenir par la suite ministre de l'Intérieur. Décryptage, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. Entretien, Patrick Bernasconi : “Le CESE est à la disposition des prochains décideurs publics !”. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) est à la disposition des prochains décideurs publics pour, notamment, favoriser l’acceptabilité d’une réforme, explique son président à Acteurs publics. Le CESE, souligne Patrick Bernasconi, appelle à un vote républicain pour le second tour de la présidentielle. Par la suite, en juillet, il entend organiser “une conférence du CESE” réunissant les responsables des organisations membres pour définir les orientations stratégiques de l’institution et plancher sur celles du gouvernement. En matière d’évaluations, les travaux avec la Cour des comptes se poursuivent. Trois chantiers sont lancés, autour de l’emploi des seniors, des pôles de compétitivité et des addictions.

| AGENDA

L’agenda politique du week-end Samedi 20 mai Dans le cadre des élections législatives des 11 et 18 juin prochains, à Paris, meeting national de lancement de la campagne des Républicains avec le sénateur-maire de Troyes (Aube), François Baroin, chargé de mener la campagne de la droite pour ce scrutin – En Arabie Saoudite, sommet arabo-islamo-américain en présence notamment du Président des États-Unis, Donald Trump.  Dimanche 21 mai Réunion informelle des ministres de l'Agriculture de l'Union européenne à La Valette (République de Malte) – À Washington (États-Unis), réunion des ministres des Affaires étrangères des états souverains de l'Amérique.  Lundi 22 mai Ouverture officielle de la campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin (jusqu'au 10 juin à minuit) – À Bruxelles (Belgique), réunion des ministres des Finances de la zone euro avec à l'ordre du jour notamment l'évaluation des progrès réalisés par la Grèce pour mettre en œuvre les réformes exigées avant tout nouveau déblocage de fonds et la conclusion d'un accord avec les créanciers d'Athènes ; Conseil des “Affaires générales” avec l'adoption des directives des pays de l'Union européenne pour les négociations de sortie de l'Union du Royaume-Uni (Brexit).    Sur Acteurs publics samedi et dimanche La France des pouvoirs : l’Élysée et Matignon recrutent dans le privé. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : les premiers recrutements à l'Élysée et à Matignon, qui font de la place à des hauts fonctionnaires passés dans le privé, un nouveau directeur de cabinet à Bercy chargé du budget et de la fonction publique… Une émission enregistrée le 18 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. La Parole aux experts, Amazon : pourquoi et comment le secteur public doit adopter le “cloud”. À l'occasion de la sortie l’étude IDC sur le sujet de l'ouverture de la première région d’Amazon Web Services (AWS) en France, rencontre avec Erick Jan Vareschard, directeur “secteur public” d’AWS, pour tordre le cou à quelques idées fausses sur le cloud. Conseil des ministres, ce qu’Emmanuel Macron a dit à ses ministres. Revivez la première conférence de presse du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, jeudi 18 mai, à l’issue du Conseil des ministres. Le chef de l’État, indique-t-il, a rappelé quelques règles de gouvernance en insistant sur la confidentialité, la discipline et la solidarité, conditions du travail collégial. Une circulaire sur la “place des cabinets ministériels” est en cours de préparation. Le spoils system ne pourrait débuter qu’après les législatives. Le discours d’investiture d’Emmanuel Macron. “Je ne céderai sur rien des engagements pris vis à vis des Français. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, la création et l’innovation seront au cœur de mon action.” C’est ce qu’a lancé le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, dimanche matin 14 mai, lors de son discours d’investiture. Et de souligner : “Nous avons besoin d’une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l’instrument de notre puissance et de notre souveraineté.” La Parole aux experts, Netacad et la formation digitale du secteur public. Découvrez à partir d’exemples concrets comment les programmes de Netacad peuvent aider des collectivités, des services de l’État ou l’Assistance publique Hôpitaux de Paris à former leurs agents pour réussir leur transformation digitale. Rencontre avec Alain Fiocco, directeur “recherche et développement” de Cisco et coordinateur de la Netacad en France. Entretien, René Dosière : “Le futur président de l’Assemblée devra agir vite sur la déontologie”. Pour le député PS René Dosière, invité de l'émission Législatives 2017 sur APTV, la priorité du futur président de l'Assemblée nationale devra être d'imposer de nouvelles règles internes afin d'éviter de nouvelles affaires. René Dosière propose notamment de renforcer les moyens et les pouvoirs du déontologue de l'Assemblée nationale. Quand Édouard Philippe appelait à “une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. À l'occasion d'un débat organisé lors des Rencontres des acteurs publics en 2014, celui qui était alors député-maire UMP du Havre jugeait nécessaire, dans un contexte budgétaire tendu, de “s'imposer une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. Il s'inquiétait alors de la situation financière des collectivités territoriales et d'une baisse de leurs investissements susceptible de “mettre en cause des pans entiers des politiques publiques”. Un échange organisé avec Mathias Fekl, alors député et qui devait devenir par la suite ministre de l'Intérieur. Décryptage, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. Entretien, Patrick Bernasconi : “Le CESE est à la disposition des prochains décideurs publics !”. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) est à la disposition des prochains décideurs publics pour, notamment, favoriser l’acceptabilité d’une réforme, explique son président à Acteurs publics. Le CESE, souligne Patrick Bernasconi, appelle à un vote républicain pour le second tour de la présidentielle. Par la suite, en juillet, il entend organiser “une conférence du CESE” réunissant les responsables des organisations membres pour définir les orientations stratégiques de l’institution et plancher sur celles du gouvernement. En matière d’évaluations, les travaux avec la Cour des comptes se poursuivent. Trois chantiers sont lancés, autour de l’emploi des seniors, des pôles de compétitivité et des addictions.


19 mai 2017

L’agenda politique et l’agenda d’Acteurs publics TV du 19 mai

L'agenda politique de vendredi Le chef de l’État, Emmanuel Macron, effectue une visite aux forces françaises stationnées dans le Sahel, au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane – Premier tour des élections législatives : date limite de dépôt des candidatures à la préfecture du département. La déclaration de candidature est remise personnellement par le candidat ou son suppléant. Ce jour est aussi le dernier pour les candidats qui souhaitent retirer leurs candidatures – Le Conseil de l’Europe réunit un Conseil “affaires étrangères” sur le thème du développement – G20 des ministres de la Santé à Berlin, avec en ouverture un discours de la chancelière allemande, Angela Merkel.   Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Gérald Darmanin reçoit les clefs de la réforme de l’État. Revivez la passation de pouvoirs, jeudi 18 mai, entre le secrétaire d’État Jean-Vincent Placé et le nouveau ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Gouvernement, la première conférence de presse du porte-parole. Revivez la première conférence de presse du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, jeudi 18 mai, à l’issue du Conseil des ministres. Mounir Mahjoubi : “Allier agilité des nouvelles formes de travail avec protection des salariés”. Pour le nouveau secrétaire d’Etat au numérique, le prochain quinquennat doit être “LA séquence de transformation de l’économie telle qu’on la connaît”. C’était le sens de l’intervention de celui qui était alors président du Conseil national du numérique, en début d’année, au micro d’Acteurs publics TV, dans le cadre des Rencontres de l’emploi. Il soulignait alors la nécessité d’allier les nouvelles formes de travail avec la protection des salariés.  Quand Édouard Philippe appelait à “une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. À l'occasion d'un débat organisé lors des Rencontres des acteurs publics en 2014, celui qui était alors député-maire UMP du Havre jugeait nécessaire, dans un contexte budgétaire tendu, de “s'imposer une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. Il s'inquiétait alors de la situation financière des collectivités territoriales et d'une baisse de leurs investissements susceptible de “mettre en cause des pans entiers des politiques publiques”. Un échange organisé avec Mathias Fekl, alors député et qui devait devenir par la suite ministre de l'Intérieur. La Parole aux experts, Pitney Bowes, dis-moi quelle information t’intéresse, je te répondrai. Découvrez avec Isabelle Yon, responsable “secteur public” de Pitney Bowes, la promesse de la vidéo interactive personnalisée en temps réel et ses usages en matière de service public. Véritable guichet digital interactif, cette technologie permet de libérer du “temps utile” à vos agents, de diminuer vos coûts, de mieux comprendre les attentes de vos administrés et surtout de leur délivrer une information qui s’adapte en temps réel à leurs besoins.

| AGENDA

L'agenda politique de vendredi Le chef de l’État, Emmanuel Macron, effectue une visite aux forces françaises stationnées dans le Sahel, au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane – Premier tour des élections législatives : date limite de dépôt des candidatures à la préfecture du département. La déclaration de candidature est remise personnellement par le candidat ou son suppléant. Ce jour est aussi le dernier pour les candidats qui souhaitent retirer leurs candidatures – Le Conseil de l’Europe réunit un Conseil “affaires étrangères” sur le thème du développement – G20 des ministres de la Santé à Berlin, avec en ouverture un discours de la chancelière allemande, Angela Merkel.   Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Gérald Darmanin reçoit les clefs de la réforme de l’État. Revivez la passation de pouvoirs, jeudi 18 mai, entre le secrétaire d’État Jean-Vincent Placé et le nouveau ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Gouvernement, la première conférence de presse du porte-parole. Revivez la première conférence de presse du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, jeudi 18 mai, à l’issue du Conseil des ministres. Mounir Mahjoubi : “Allier agilité des nouvelles formes de travail avec protection des salariés”. Pour le nouveau secrétaire d’Etat au numérique, le prochain quinquennat doit être “LA séquence de transformation de l’économie telle qu’on la connaît”. C’était le sens de l’intervention de celui qui était alors président du Conseil national du numérique, en début d’année, au micro d’Acteurs publics TV, dans le cadre des Rencontres de l’emploi. Il soulignait alors la nécessité d’allier les nouvelles formes de travail avec la protection des salariés.  Quand Édouard Philippe appelait à “une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. À l'occasion d'un débat organisé lors des Rencontres des acteurs publics en 2014, celui qui était alors député-maire UMP du Havre jugeait nécessaire, dans un contexte budgétaire tendu, de “s'imposer une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. Il s'inquiétait alors de la situation financière des collectivités territoriales et d'une baisse de leurs investissements susceptible de “mettre en cause des pans entiers des politiques publiques”. Un échange organisé avec Mathias Fekl, alors député et qui devait devenir par la suite ministre de l'Intérieur. La Parole aux experts, Pitney Bowes, dis-moi quelle information t’intéresse, je te répondrai. Découvrez avec Isabelle Yon, responsable “secteur public” de Pitney Bowes, la promesse de la vidéo interactive personnalisée en temps réel et ses usages en matière de service public. Véritable guichet digital interactif, cette technologie permet de libérer du “temps utile” à vos agents, de diminuer vos coûts, de mieux comprendre les attentes de vos administrés et surtout de leur délivrer une information qui s’adapte en temps réel à leurs besoins.

22 mai 2017

Les temps forts de la semaine

Les temps forts de la semaine  Lundi 22 mai Ouverture officielle de la campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin (jusqu'au 10 juin à minuit) – À Bruxelles (Belgique), réunion des ministres des Finances de la zone euro avec à l'ordre du jour notamment l'évaluation des progrès réalisés par la Grèce pour mettre en œuvre les réformes exigées avant tout nouveau déblocage de fonds et la conclusion d'un accord avec les créanciers d'Athènes ; Conseil des “Affaires générales” avec l'adoption des directives des pays de l'Union européenne pour les négociations de sortie de l'Union du Royaume-Uni (Brexit).  Mardi 23 mai Au Sénat, examen en commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, de rapports sur la place des drones dans les forces armées et sur la modernisation de la dissuasion nucléaire – Conseil “Économie et finances” de l'Union européenne à Bruxelles – Élection du nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l'occasion de la 70e assemblée générale de l'organisation – En Corée du Sud, procès de l'ex-présidente Park Geun-Hye, destituée dans le cadre d'un scandale de corruption. Mercredi 24 mai À l'Élysée, Conseil des ministres – Examen par la commission sénatoriale des affaires étrangères, de la défense et des forces armées d'un rapport d'information intitulé “Vers les 2 % du PIB pour la défense” – Publication des chiffres du chômage pour le mois d'avril (Pôle emploi et la Dares) – À Bruxelles (Belgique), sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) – Le Président des États-Unis, Donald Trump, est reçu en audience par le pape François au Vatican.  Jeudi 25 mai Le président de la République, Emmanuel Macron, participe au sommet de l'Otan à Bruxelles (Belgique) et y rencontrera le Président américain, Donald Trump – Dans le cadre des élections législatives, date limite de dépôt au ministère de l'Intérieur par les partis et groupements politiques de la liste complète des candidats qu'ils présentent.  Vendredi 26 mai Sommet du G7 à Taormina (Italie) en présence notamment du président de la République française, Emmanuel Macron, et du Président des États-Unis, Donald Trump – Au Portugal, journée de grève à l'appel du premier syndicat de fonctionnaires pour réclamer des hausses de salaires et le retour aux 35 heures de travail hebdomadaires pour tous les salariés de l'État.

| AGENDA

Les temps forts de la semaine  Lundi 22 mai Ouverture officielle de la campagne pour les élections législatives des 11 et 18 juin (jusqu'au 10 juin à minuit) – À Bruxelles (Belgique), réunion des ministres des Finances de la zone euro avec à l'ordre du jour notamment l'évaluation des progrès réalisés par la Grèce pour mettre en œuvre les réformes exigées avant tout nouveau déblocage de fonds et la conclusion d'un accord avec les créanciers d'Athènes ; Conseil des “Affaires générales” avec l'adoption des directives des pays de l'Union européenne pour les négociations de sortie de l'Union du Royaume-Uni (Brexit).  Mardi 23 mai Au Sénat, examen en commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, de rapports sur la place des drones dans les forces armées et sur la modernisation de la dissuasion nucléaire – Conseil “Économie et finances” de l'Union européenne à Bruxelles – Élection du nouveau directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l'occasion de la 70e assemblée générale de l'organisation – En Corée du Sud, procès de l'ex-présidente Park Geun-Hye, destituée dans le cadre d'un scandale de corruption. Mercredi 24 mai À l'Élysée, Conseil des ministres – Examen par la commission sénatoriale des affaires étrangères, de la défense et des forces armées d'un rapport d'information intitulé “Vers les 2 % du PIB pour la défense” – Publication des chiffres du chômage pour le mois d'avril (Pôle emploi et la Dares) – À Bruxelles (Belgique), sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) – Le Président des États-Unis, Donald Trump, est reçu en audience par le pape François au Vatican.  Jeudi 25 mai Le président de la République, Emmanuel Macron, participe au sommet de l'Otan à Bruxelles (Belgique) et y rencontrera le Président américain, Donald Trump – Dans le cadre des élections législatives, date limite de dépôt au ministère de l'Intérieur par les partis et groupements politiques de la liste complète des candidats qu'ils présentent.  Vendredi 26 mai Sommet du G7 à Taormina (Italie) en présence notamment du président de la République française, Emmanuel Macron, et du Président des États-Unis, Donald Trump – Au Portugal, journée de grève à l'appel du premier syndicat de fonctionnaires pour réclamer des hausses de salaires et le retour aux 35 heures de travail hebdomadaires pour tous les salariés de l'État.

18 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du 18 mai

L’agenda politique du jeudi 18 mai À l’Élysée, premier Conseil des ministres présidé par le nouveau président de République, Emmanuel Macron – Publication de la dernière vague des investitures de La République en marche, le mouvement d’Emmanuel Macron, pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains – Dans le cadre de ces mêmes élections, le Premier ministre sortant, Bernard Cazeneuve, participe à un meeting régional du Parti socialiste à Capendu, près de Carcassonne (Aude) – Session plénière du conseil régional d’Île-de-France – À Bruxelles (Belgique), discussion sur la possibilité d’une coopération structurée permanente et d’un examen annuel coordonné en matière de défense, piloté par les États membres de l’Union européenne – Au parlement grec, vote des nouvelles mesures d’austérité réclamées pour la poursuite du renflouement grec par les créanciers de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).   Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Remaniement, Gérald Darmanin : “Je serai le serviteur des fonctionnaires”. Interrogé juste après la passation de pouvoirs avec Annick Girardin, mercredi soir 17 mai, le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a promis d'être “le serviteur” des fonctionnaires. Il rencontrera prochainement des organisations syndicales qui contestent la suppression du terme “fonction publique” de l'intitulé de son portefeuille.  La Parole aux experts, Chorus Pro, vecteur de performance publique. Régine Diyani, directrice de l'Agence pour l'informatique financière de l'État (AIFE), nous expose comment son agence répond aux attentes de simplification, de dématérialisation et donc d’économies de l’administration. Au cœur de la galaxie Chorus, découvrez les usages de Chorus Pro, avec les témoignages de Guillaume Franchi, le responsable financier de la commune du Monêtier les Bains (Hautes Alpes), de Xavier Argenton, président de la communauté de communes Parthenay Gatîne et maire de Parthenay (Deux Sèvres), et de Sandrine Fabrègues, directrice du service facturier de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris. Entretien : quand le nouveau ministre de l’Éducation nationale préconisait davantage d’autonomie pour les établissements scolaires. Jean-Michel Blanquer, nommé ministre de l’Éducation nationale le 17 mai, était venu en avril dernier, peu avant le premier tour de la présidentielle, sur le plateau d’Acteurs publics TV, détailler sa vision de la conduite de l’action publique et du pilotage des politiques éducatives. Un maître mot pour lui : la déconcentration. Il est nécessaire, confiait l’ancien directeur général de l’enseignement scolaire et ancien recteur de l’académie de Créteil, d’accorder plus d’autonomie aux acteurs de terrain, notamment aux établissements scolaires et universitaires, pour qu’ils puissent “changer les choses autour d’eux”. Numérique, Mounir Mahjoubi voulait “allier agilité des nouvelles formes de travail avec protection des salariés”. Pour le nouveau secrétaire d’Etat au numérique, le prochain quinquennat doit être “LA séquence de transformation de l’économie telle qu’on la connaît”. C’était le sens de l’intervention de celui qui était alors président du Conseil national du numérique, en début d’année, au micro d’Acteurs publics TV, dans le cadre des Rencontres de l’emploi. Il soulignait alors la nécessité d’allier les nouvelles formes de travail avec la protection des salariés.  Entretien, Bruno Cautrès : “Pas d’état de grâce pour Emmanuel Macron, il doit agir très vite”. Pour le chercheur au Cevipof Bruno Cautrès, le nouveau président de la République doit obtenir très rapidement des résultats, ses mesures devant se traduire “directement dans la vie des Français”. Il est par ailleurs essentiel, dit le chercheur, que son gouvernement traduise sa philosophie “et gauche, et droite” et que son ou sa Premier(ère) ministre soit une personnalité “que les Français vont apprendre à connaître”. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne.

| AGENDA

L’agenda politique du jeudi 18 mai À l’Élysée, premier Conseil des ministres présidé par le nouveau président de République, Emmanuel Macron – Publication de la dernière vague des investitures de La République en marche, le mouvement d’Emmanuel Macron, pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains – Dans le cadre de ces mêmes élections, le Premier ministre sortant, Bernard Cazeneuve, participe à un meeting régional du Parti socialiste à Capendu, près de Carcassonne (Aude) – Session plénière du conseil régional d’Île-de-France – À Bruxelles (Belgique), discussion sur la possibilité d’une coopération structurée permanente et d’un examen annuel coordonné en matière de défense, piloté par les États membres de l’Union européenne – Au parlement grec, vote des nouvelles mesures d’austérité réclamées pour la poursuite du renflouement grec par les créanciers de l’Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).   Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Remaniement, Gérald Darmanin : “Je serai le serviteur des fonctionnaires”. Interrogé juste après la passation de pouvoirs avec Annick Girardin, mercredi soir 17 mai, le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a promis d'être “le serviteur” des fonctionnaires. Il rencontrera prochainement des organisations syndicales qui contestent la suppression du terme “fonction publique” de l'intitulé de son portefeuille.  La Parole aux experts, Chorus Pro, vecteur de performance publique. Régine Diyani, directrice de l'Agence pour l'informatique financière de l'État (AIFE), nous expose comment son agence répond aux attentes de simplification, de dématérialisation et donc d’économies de l’administration. Au cœur de la galaxie Chorus, découvrez les usages de Chorus Pro, avec les témoignages de Guillaume Franchi, le responsable financier de la commune du Monêtier les Bains (Hautes Alpes), de Xavier Argenton, président de la communauté de communes Parthenay Gatîne et maire de Parthenay (Deux Sèvres), et de Sandrine Fabrègues, directrice du service facturier de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris. Entretien : quand le nouveau ministre de l’Éducation nationale préconisait davantage d’autonomie pour les établissements scolaires. Jean-Michel Blanquer, nommé ministre de l’Éducation nationale le 17 mai, était venu en avril dernier, peu avant le premier tour de la présidentielle, sur le plateau d’Acteurs publics TV, détailler sa vision de la conduite de l’action publique et du pilotage des politiques éducatives. Un maître mot pour lui : la déconcentration. Il est nécessaire, confiait l’ancien directeur général de l’enseignement scolaire et ancien recteur de l’académie de Créteil, d’accorder plus d’autonomie aux acteurs de terrain, notamment aux établissements scolaires et universitaires, pour qu’ils puissent “changer les choses autour d’eux”. Numérique, Mounir Mahjoubi voulait “allier agilité des nouvelles formes de travail avec protection des salariés”. Pour le nouveau secrétaire d’Etat au numérique, le prochain quinquennat doit être “LA séquence de transformation de l’économie telle qu’on la connaît”. C’était le sens de l’intervention de celui qui était alors président du Conseil national du numérique, en début d’année, au micro d’Acteurs publics TV, dans le cadre des Rencontres de l’emploi. Il soulignait alors la nécessité d’allier les nouvelles formes de travail avec la protection des salariés.  Entretien, Bruno Cautrès : “Pas d’état de grâce pour Emmanuel Macron, il doit agir très vite”. Pour le chercheur au Cevipof Bruno Cautrès, le nouveau président de la République doit obtenir très rapidement des résultats, ses mesures devant se traduire “directement dans la vie des Français”. Il est par ailleurs essentiel, dit le chercheur, que son gouvernement traduise sa philosophie “et gauche, et droite” et que son ou sa Premier(ère) ministre soit une personnalité “que les Français vont apprendre à connaître”. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne.


17 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du 17 mai

L'agenda politique du mercredi 17 mai Annonce de la composition du gouvernement – Dans le cadre des élections législatives des 11 et 18 juin prochains, réunion publique à Marly (Moselle) autour du sénateur-maire Les Républicains de Troyes, François Baroin, chargé de mener la campagne de la droite pour le scutin de juin – Réunion à Bruxelles (Belgique) du comité militaire de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) – La Commission européenne dévoile ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro.   Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Décryptage, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. Le Train du climat, Jean Jouzel : “La solution au réchauffement climatique viendra des territoires !” Le climatologue et glaciologue Jean Jouzel, interrogé à l'occasion de l’exposition soutenue par la SNCF Le Train du climat, souligne l’importance des territoires en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Une nouvelle édition partira dans les prochains mois pour un périple à travers la France. “Le rôle d’un État est de négocier les accords internationaux les plus ambitieux possibles comme lors du récent accord de Paris consécutif à la COP21, développe cet expert auprès de l’ONU au micro d’Acteurs publics TV. Mais les collectivités locales sont ensuite à la manœuvre pour décliner concrètement ces accords en matière de politiques de transports, d'urbanisme, de logement, de déploiement des énergies durables…” Entretien, Yves Sintomer : “Le Président ferait une erreur s'il ne modifiait pas notre système politique”. “Le référendum régulier, qui viendrait d'en bas, est un instrument qui pousse à plus de concertation”, juge Yves Sintomer, professeur de science politique à l'université Paris VIII et spécialiste des questions de participation. Il estime que si le Président Macron ne modifie pas les institutions, les nouveaux venus de la société civile en seront réduits à s'inscrire dans un jeu classique et, in fine, à être pris dans une forme de normalisation. La Parole aux experts, Arvato : émotionnel et ressenti au cœur de la relation usager. La transformation digitale de l’administration se traduit souvent par une dématérialisation de la relation avec les usagers, mais tous les spécialistes s’accordent sur ce point : plus la fréquence des contacts avec les usagers diminue et plus ils ont de l’importance. Juan d’Alcantara, directeur “secteur public” d’Arvato France, nous présente Act’in, un programme novateur de formation des agents pour faire face à toutes les situations en plaçant l’émotionnel et le ressenti au cœur de chaque contact. Analyse, Bernadette Groison : “Emmanuel Macron doit donner un cap à la fonction publique”. Dans quelle direction le nouveau président de la République veut-il emmener la fonction publique et les quelque 5 millions et demi d’agents ? C’est l’interrogation de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui attend d’Emmanuel Macron “un cap, une vision”. “Soulagée” après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, Bernadette Groison rappelle l’opposition de la FSU à l’autonomie des établissements scolaires et à la rémunération au mérite. Entretien, Dominique Rousseau : “Avec Emmanuel Macron, la pratique de la Cinquième République peut changer”. Un président de la République qui n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale ne peut pas gouverner, souligne le constitutionnaliste Dominique Rousseau au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. “Tout l’enjeu pour Emmanuel Macron est donc désormais de réunir une majorité de députés qui lui soient fidèles et personnels”, estime-t-il. Et c’est loin d’être garanti, insiste Dominique Rousseau. De fait, des “majorités d’idées” pourraient voir le jour à l'Assemblée nationale selon les dossiers. Et ce serait, espère-t-il, “une respiration démocratique”.

| AGENDA

L'agenda politique du mercredi 17 mai Annonce de la composition du gouvernement – Dans le cadre des élections législatives des 11 et 18 juin prochains, réunion publique à Marly (Moselle) autour du sénateur-maire Les Républicains de Troyes, François Baroin, chargé de mener la campagne de la droite pour le scutin de juin – Réunion à Bruxelles (Belgique) du comité militaire de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) – La Commission européenne dévoile ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro.   Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Décryptage, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. Le Train du climat, Jean Jouzel : “La solution au réchauffement climatique viendra des territoires !” Le climatologue et glaciologue Jean Jouzel, interrogé à l'occasion de l’exposition soutenue par la SNCF Le Train du climat, souligne l’importance des territoires en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Une nouvelle édition partira dans les prochains mois pour un périple à travers la France. “Le rôle d’un État est de négocier les accords internationaux les plus ambitieux possibles comme lors du récent accord de Paris consécutif à la COP21, développe cet expert auprès de l’ONU au micro d’Acteurs publics TV. Mais les collectivités locales sont ensuite à la manœuvre pour décliner concrètement ces accords en matière de politiques de transports, d'urbanisme, de logement, de déploiement des énergies durables…” Entretien, Yves Sintomer : “Le Président ferait une erreur s'il ne modifiait pas notre système politique”. “Le référendum régulier, qui viendrait d'en bas, est un instrument qui pousse à plus de concertation”, juge Yves Sintomer, professeur de science politique à l'université Paris VIII et spécialiste des questions de participation. Il estime que si le Président Macron ne modifie pas les institutions, les nouveaux venus de la société civile en seront réduits à s'inscrire dans un jeu classique et, in fine, à être pris dans une forme de normalisation. La Parole aux experts, Arvato : émotionnel et ressenti au cœur de la relation usager. La transformation digitale de l’administration se traduit souvent par une dématérialisation de la relation avec les usagers, mais tous les spécialistes s’accordent sur ce point : plus la fréquence des contacts avec les usagers diminue et plus ils ont de l’importance. Juan d’Alcantara, directeur “secteur public” d’Arvato France, nous présente Act’in, un programme novateur de formation des agents pour faire face à toutes les situations en plaçant l’émotionnel et le ressenti au cœur de chaque contact. Analyse, Bernadette Groison : “Emmanuel Macron doit donner un cap à la fonction publique”. Dans quelle direction le nouveau président de la République veut-il emmener la fonction publique et les quelque 5 millions et demi d’agents ? C’est l’interrogation de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui attend d’Emmanuel Macron “un cap, une vision”. “Soulagée” après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, Bernadette Groison rappelle l’opposition de la FSU à l’autonomie des établissements scolaires et à la rémunération au mérite. Entretien, Dominique Rousseau : “Avec Emmanuel Macron, la pratique de la Cinquième République peut changer”. Un président de la République qui n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale ne peut pas gouverner, souligne le constitutionnaliste Dominique Rousseau au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. “Tout l’enjeu pour Emmanuel Macron est donc désormais de réunir une majorité de députés qui lui soient fidèles et personnels”, estime-t-il. Et c’est loin d’être garanti, insiste Dominique Rousseau. De fait, des “majorités d’idées” pourraient voir le jour à l'Assemblée nationale selon les dossiers. Et ce serait, espère-t-il, “une respiration démocratique”.

16 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du mardi 16 mai

L'agenda politique de mardi  Annonce de la composition du gouvernement – Le chef de l’État, Emmanuel Macron, prend un petit-déjeuner avec la délégation du CIO en visite à Paris (Élysée) – Rassemblement à Paris, à l'appel du collectif “Front social” (réunissant la CGT, SUD, la FSU, le CNT, le NPA, des collectifs et associations comme Droits devant ! ou Droit au logement) pour protester contre la “régression sociale” juste après l'élection du nouveau président de la République – Cour de justice de l'Union européenne (UE) à Luxembourg : avis sur l'accord de libre-échange avec Singapour après la saisine de la Cour par la Commission européenne elle-même pour savoir si l’UE avait bien une compétence exclusive pour signer l’accord ou s’il y avait une compétence partagée entre l’UE et les États membres – Suite de la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg – Entretien du Président américain, Donald Trump, avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, à Washington. Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Gouvernement : quand Édouard Philippe appelait à “une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. À l'occasion d'un débat organisé lors des Rencontres des acteurs publics en 2014, celui qui était alors député-maire UMP du Havre jugeait nécessaire, dans un contexte budgétaire tendu, de “s'imposer une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. Il s'inquiétait alors de la situation financière des collectivités territoriales et d'une baisse de leurs investissements susceptible de “mettre en cause des pans entiers des politiques publiques”. Un échange organisé avec Mathias Fekl, alors député et qui devait devenir par la suite ministre de l'Intérieur. Entretien, Yves Sintomer : “Le Président ferait une erreur s'il ne modifiait pas notre système politique”. “Le référendum régulier, qui viendrait d'en bas, est un instrument qui pousse à plus de concertation”, juge Yves Sintomer, professeur de science politique à l'université Paris VIII et spécialiste des questions de participation. Il estime que si le Président Macron ne modifie pas les institutions, les nouveaux venus de la société civile en seront réduits à s'inscrire dans un jeu classique et, in fine, à être pris dans une forme de normalisation. La Parole aux experts, Accenture, sécurité intérieure et intelligence artificielle. Une émission pour comprendre les nombreux usages de l’analyse vidéo automatisée et de la biométrie au service de la sécurité intérieure. Cyrille BATALLER, directeur exécutif en charge de l’intelligence artificielle chez ACCENTURE nous présente des réalisations emblématiques de l’alliance de l’expertise professionnelle et de ce type de logiciels. Investiture, le discours d’Emmanuel Macron. “Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, la création et l’innovation seront au cœur de mon action.” C’est ce qu’a lancé le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, dimanche matin 14 mai, lors de son discours d’investiture. Et de souligner : “Nous avons besoin d’une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l’instrument de notre puissance et de notre souveraineté.” Des directeurs d’hôpital devenus managers “couteaux suisses”. Coopération et territorialisation des interventions, management élargi, réformes institutionnelles : un Talents publics consacré aux évolutions du métier de directeur d’hôpital. Avec Véronique Desjardins, directrice du centre hospitalier de Versailles, Fébronie Tricheux-Villain, élève directrice d’hôpital à l'École des hautes études en santé publique (EHESP), et Jean-Gabriel Mastrangelo, élève directeur d’hôpital à l'EHESP.  

| AGENDA

L'agenda politique de mardi  Annonce de la composition du gouvernement – Le chef de l’État, Emmanuel Macron, prend un petit-déjeuner avec la délégation du CIO en visite à Paris (Élysée) – Rassemblement à Paris, à l'appel du collectif “Front social” (réunissant la CGT, SUD, la FSU, le CNT, le NPA, des collectifs et associations comme Droits devant ! ou Droit au logement) pour protester contre la “régression sociale” juste après l'élection du nouveau président de la République – Cour de justice de l'Union européenne (UE) à Luxembourg : avis sur l'accord de libre-échange avec Singapour après la saisine de la Cour par la Commission européenne elle-même pour savoir si l’UE avait bien une compétence exclusive pour signer l’accord ou s’il y avait une compétence partagée entre l’UE et les États membres – Suite de la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg – Entretien du Président américain, Donald Trump, avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, à Washington. Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Gouvernement : quand Édouard Philippe appelait à “une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. À l'occasion d'un débat organisé lors des Rencontres des acteurs publics en 2014, celui qui était alors député-maire UMP du Havre jugeait nécessaire, dans un contexte budgétaire tendu, de “s'imposer une sobriété budgétaire sur la dépense publique”. Il s'inquiétait alors de la situation financière des collectivités territoriales et d'une baisse de leurs investissements susceptible de “mettre en cause des pans entiers des politiques publiques”. Un échange organisé avec Mathias Fekl, alors député et qui devait devenir par la suite ministre de l'Intérieur. Entretien, Yves Sintomer : “Le Président ferait une erreur s'il ne modifiait pas notre système politique”. “Le référendum régulier, qui viendrait d'en bas, est un instrument qui pousse à plus de concertation”, juge Yves Sintomer, professeur de science politique à l'université Paris VIII et spécialiste des questions de participation. Il estime que si le Président Macron ne modifie pas les institutions, les nouveaux venus de la société civile en seront réduits à s'inscrire dans un jeu classique et, in fine, à être pris dans une forme de normalisation. La Parole aux experts, Accenture, sécurité intérieure et intelligence artificielle. Une émission pour comprendre les nombreux usages de l’analyse vidéo automatisée et de la biométrie au service de la sécurité intérieure. Cyrille BATALLER, directeur exécutif en charge de l’intelligence artificielle chez ACCENTURE nous présente des réalisations emblématiques de l’alliance de l’expertise professionnelle et de ce type de logiciels. Investiture, le discours d’Emmanuel Macron. “Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français. Le travail sera libéré, les entreprises seront soutenues, la création et l’innovation seront au cœur de mon action.” C’est ce qu’a lancé le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, dimanche matin 14 mai, lors de son discours d’investiture. Et de souligner : “Nous avons besoin d’une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l’instrument de notre puissance et de notre souveraineté.” Des directeurs d’hôpital devenus managers “couteaux suisses”. Coopération et territorialisation des interventions, management élargi, réformes institutionnelles : un Talents publics consacré aux évolutions du métier de directeur d’hôpital. Avec Véronique Desjardins, directrice du centre hospitalier de Versailles, Fébronie Tricheux-Villain, élève directrice d’hôpital à l'École des hautes études en santé publique (EHESP), et Jean-Gabriel Mastrangelo, élève directeur d’hôpital à l'EHESP.  

13 mai 2017

L’agenda politique du week-end et d’APTV

L'agenda politique du week-end Samedi 13 mai  Les candidats aux élections législatives de La République en marche, le mouvement du Président Emmanuel Macron, se retrouvent au musée du Quai Branly (Paris) pour un séminaire de travail.  Dimanche 14 mai  À l'Élysée, passation de pouvoirs entre François Hollande et le nouveau président de la République, Emmanuel Macron – En Chine, forum sur la coopération internationale en présence des Présidents russe, Vladimir Poutine, et turc, Recep Tayyip Erdogan.  Lundi 15 mai  Ouverture du dépôt des candidatures aux élections législatives – À Nice, conseil municipal en vue de l'élection d'un nouveau maire suite à la démission, le 8 mai, de Philippe Pradal – À Bruxelles (Belgique), Conseil européen “Affaires étrangères” avec à l'ordre du jour notamment un point sur la mise en œuvre de la stratégie globale de l'Union européenne dans le domaine de la sécurité et de la défense – Sénace plénière du Parlement européen à Strasbourg – Aux États-Unis, audience d'une cour d'appel fédérale de Seattle sur la décision de justice de bloquer le décret du Président américain, Donald Trump, interdisant l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de 6 pays étrangers. Sur Acteurs publics TV samedi et dimanche La France des pouvoirs : la DRH de l'État diversifie ses profils. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : l'arrivée de nouveaux cadres dans le contexte de la réorganisation de la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP), la séquence des recasages qui se poursuit, avec notamment la nomination d'un ancien ministre à la présidence d'Autoroutes et tunnel du Mont Blanc… Une émission enregistrée le 11 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. La Parole aux experts : Chorus Pro, vecteur de performance publique. Régine Diyani, directrice de l'Agence pour l'informatique financière de l'État (AIFE), nous expose comment son agence répond aux attentes de simplification, de dématérialisation et donc d’économies de l’administration. Au cœur de la galaxie Chorus, découvrez les usages de Chorus Pro, avec les témoignages de Guillaume Franchi, le responsable financier de la commune du Monêtier les Bains (Hautes Alpes), de Xavier Argenton, président de la communauté de communes Parthenay Gatîne et maire de Parthenay (Deux Sèvres), et de Sandrine Fabrègues, directrice du service facturier de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris. Présidentielle, Bruno Cautrès : “Pas d’état de grâce pour Emmanuel Macron, il doit agir très vite”. Pour le chercheur au Cevipof Bruno Cautrès, le nouveau président de la République doit obtenir très rapidement des résultats, ses mesures devant se traduire “directement dans la vie des Français”. Il est par ailleurs essentiel, dit le chercheur, que son gouvernement traduise sa philosophie “et gauche, et droite” et que son ou sa Premier(ère) ministre soit une personnalité “que les Français vont apprendre à connaître”.  Le Train du climat, Christian Dubost : “Le Train du climat est un déclencheur de solutions”. Deux ans après le succès du premier Train du climat, qui en 2015 avait attiré quelque 23 000 visiteurs, le directeur du développement durable du groupe SNCF souligne l’intérêt de cette nouvelle édition. “Nous allons plus en profondeur dans les territoires et vers des solutions scientifiques, souligne-t-il. Ce nouveau Train est un déclencheur de solutions.” Le Train du climat était stationné fin mars en gare d’Austerlitz avant de partir, dans les prochains mois, à la rencontre des territoires. Présidentielle, Denis Turbet-Delof : “On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”. S’il se dit “soulagé” par la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le délégué général “fonction publique” du syndicat Solidaires voit dans le programme d’Emmanuel Macron en direction de la fonction publique “une continuation accélérée du programme de François Hollande et même de Nicolas Sarkozy” : “Volonté de dématérialisation totale, individualisation…” “Nous craignons le pire dans cinq ans s’il met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”, prévient-il. Présidentielle, Bernadette Groison : “Emmanuel Macron doit donner un cap à la fonction publique”. Dans quelle direction le nouveau président de la République veut-il emmener la fonction publique et les quelque 5 millions et demi d’agents ? C’est l’interrogation de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui attend d’Emmanuel Macron “un cap, une vision”. “Soulagée” après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, Bernadette Groison rappelle l’opposition de la FSU à l’autonomie des établissements scolaires et à la rémunération au mérite. La Parole aux experts, gestion de la relation citoyen et digital. À partir de quatre exemples, Laurent Schlosser, directeur “secteur public” de Microsoft, nous fait comprendre comment le digital peut réinventer l’expérience citoyen, rendre de nouveaux types de services, améliorer la productivité et permettre aux agents de collaborer différemment. Présidentielle, Dominique Rousseau : “Avec Emmanuel Macron, la pratique de la Cinquième République peut changer”. Un président de la République qui n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale ne peut pas gouverner, souligne le constitutionnaliste Dominique Rousseau au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. “Tout l’enjeu pour Emmanuel Macron est donc désormais de réunir une majorité de députés qui lui soient fidèles et personnels” , estime-t-il. Et c’est loin d’être garanti, insiste Dominique Rousseau. De fait, des “majorités d’idées” pourraient voir le jour à l'Assemblée nationale selon les dossiers. Et ce serait, espère-t-il, “une respiration démocratique”. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne. Décryptage, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales.

| AGENDA

L'agenda politique du week-end Samedi 13 mai  Les candidats aux élections législatives de La République en marche, le mouvement du Président Emmanuel Macron, se retrouvent au musée du Quai Branly (Paris) pour un séminaire de travail.  Dimanche 14 mai  À l'Élysée, passation de pouvoirs entre François Hollande et le nouveau président de la République, Emmanuel Macron – En Chine, forum sur la coopération internationale en présence des Présidents russe, Vladimir Poutine, et turc, Recep Tayyip Erdogan.  Lundi 15 mai  Ouverture du dépôt des candidatures aux élections législatives – À Nice, conseil municipal en vue de l'élection d'un nouveau maire suite à la démission, le 8 mai, de Philippe Pradal – À Bruxelles (Belgique), Conseil européen “Affaires étrangères” avec à l'ordre du jour notamment un point sur la mise en œuvre de la stratégie globale de l'Union européenne dans le domaine de la sécurité et de la défense – Sénace plénière du Parlement européen à Strasbourg – Aux États-Unis, audience d'une cour d'appel fédérale de Seattle sur la décision de justice de bloquer le décret du Président américain, Donald Trump, interdisant l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de 6 pays étrangers. Sur Acteurs publics TV samedi et dimanche La France des pouvoirs : la DRH de l'État diversifie ses profils. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : l'arrivée de nouveaux cadres dans le contexte de la réorganisation de la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP), la séquence des recasages qui se poursuit, avec notamment la nomination d'un ancien ministre à la présidence d'Autoroutes et tunnel du Mont Blanc… Une émission enregistrée le 11 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. La Parole aux experts : Chorus Pro, vecteur de performance publique. Régine Diyani, directrice de l'Agence pour l'informatique financière de l'État (AIFE), nous expose comment son agence répond aux attentes de simplification, de dématérialisation et donc d’économies de l’administration. Au cœur de la galaxie Chorus, découvrez les usages de Chorus Pro, avec les témoignages de Guillaume Franchi, le responsable financier de la commune du Monêtier les Bains (Hautes Alpes), de Xavier Argenton, président de la communauté de communes Parthenay Gatîne et maire de Parthenay (Deux Sèvres), et de Sandrine Fabrègues, directrice du service facturier de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris. Présidentielle, Bruno Cautrès : “Pas d’état de grâce pour Emmanuel Macron, il doit agir très vite”. Pour le chercheur au Cevipof Bruno Cautrès, le nouveau président de la République doit obtenir très rapidement des résultats, ses mesures devant se traduire “directement dans la vie des Français”. Il est par ailleurs essentiel, dit le chercheur, que son gouvernement traduise sa philosophie “et gauche, et droite” et que son ou sa Premier(ère) ministre soit une personnalité “que les Français vont apprendre à connaître”.  Le Train du climat, Christian Dubost : “Le Train du climat est un déclencheur de solutions”. Deux ans après le succès du premier Train du climat, qui en 2015 avait attiré quelque 23 000 visiteurs, le directeur du développement durable du groupe SNCF souligne l’intérêt de cette nouvelle édition. “Nous allons plus en profondeur dans les territoires et vers des solutions scientifiques, souligne-t-il. Ce nouveau Train est un déclencheur de solutions.” Le Train du climat était stationné fin mars en gare d’Austerlitz avant de partir, dans les prochains mois, à la rencontre des territoires. Présidentielle, Denis Turbet-Delof : “On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”. S’il se dit “soulagé” par la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le délégué général “fonction publique” du syndicat Solidaires voit dans le programme d’Emmanuel Macron en direction de la fonction publique “une continuation accélérée du programme de François Hollande et même de Nicolas Sarkozy” : “Volonté de dématérialisation totale, individualisation…” “Nous craignons le pire dans cinq ans s’il met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”, prévient-il. Présidentielle, Bernadette Groison : “Emmanuel Macron doit donner un cap à la fonction publique”. Dans quelle direction le nouveau président de la République veut-il emmener la fonction publique et les quelque 5 millions et demi d’agents ? C’est l’interrogation de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui attend d’Emmanuel Macron “un cap, une vision”. “Soulagée” après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, Bernadette Groison rappelle l’opposition de la FSU à l’autonomie des établissements scolaires et à la rémunération au mérite. La Parole aux experts, gestion de la relation citoyen et digital. À partir de quatre exemples, Laurent Schlosser, directeur “secteur public” de Microsoft, nous fait comprendre comment le digital peut réinventer l’expérience citoyen, rendre de nouveaux types de services, améliorer la productivité et permettre aux agents de collaborer différemment. Présidentielle, Dominique Rousseau : “Avec Emmanuel Macron, la pratique de la Cinquième République peut changer”. Un président de la République qui n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale ne peut pas gouverner, souligne le constitutionnaliste Dominique Rousseau au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. “Tout l’enjeu pour Emmanuel Macron est donc désormais de réunir une majorité de députés qui lui soient fidèles et personnels” , estime-t-il. Et c’est loin d’être garanti, insiste Dominique Rousseau. De fait, des “majorités d’idées” pourraient voir le jour à l'Assemblée nationale selon les dossiers. Et ce serait, espère-t-il, “une respiration démocratique”. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne. Décryptage, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales.


12 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du 12 mai

L'agenda politique du 12 mai Dans le cadre des élections législatives, date limite de publication au Journal officiel de l’arrêté fixant la liste des groupements et partis politiques auxquels les candidats peuvent se rattacher – François Fillon enfariné avant un meeting à Strasbourg : convocation devant le parquet de deux hommes de 25 et 28 ans, pour un rappel à la loi. Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Présidentielle, Laure Lucchesi : “Il faut poursuivre l’ouverture des données de l’administration” La directrice d’Etalab énumère les chantiers numériques, en particulier en matière d’ouverture des données, qui attendent le prochain gouvernement. “Il va falloir amener des zones de transparence sur des champs entiers de l’action publique en ouvrant les codes sources des logiciels et en communiquant sur l’utilisation des algorithmes, nous devons entrer dans le concret maintenant”, illustre-t-elle. Les futures équipes devront aussi rédiger le deuxième plan d’action de la France dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. Digital, les enseignements de l’étude sur les pratiques numériques des demandeurs d’emploi Stéphane Ducatez, directeur des statistiques, des études et de l’évaluation de Pôle emploi, détaille les conclusions de la dernière étude sur les pratiques numériques des demandeurs d’emploi. Une intervention sur la scène des Rencontres de l’emploi, le 17 janvier 2017, événement organisé par Pôle emploi. On apprend que 80 % des demandeurs d’emploi utilisent chaque semaine Internet pour consulter les offres, s’informer ou chercher des conseils pour postuler. Présidentielle, Denis Turbet-Delof : “On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires” S’il se dit “soulagé” par la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le délégué général “fonction publique” du syndicat Solidaires voit dans le programme d’Emmanuel Macron en direction de la fonction publique “une continuation accélérée du programme de François Hollande et même de Nicolas Sarkozy” : “Volonté de dématérialisation totale, individualisation…” “Nous craignons le pire dans cinq ans s’il met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”, prévient-il. La Parole aux experts, Netacad et la formation digitale du secteur public. Découvrez à partir d’exemples concrets comment les programmes de Netacad peuvent aider des collectivités, des services de l’État ou l’Assistance publique Hôpitaux de Paris à former leurs agents pour réussir leur transformation digitale. Rencontre avec Alain Fiocco, directeur “recherche et développement” de Cisco et coordinateur de la Netacad en France. Le Train du climat Laurent Degroote : “Le Train du climat contribue à une prise de conscience nécessaire” Le président des conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (Ceser) de France juge essentielle l’intervention des collectivités territoriales en matière de politiques climatiques. “L’exposition du Train du climat permet de rendre les recherches scientifiques en la matière accessibles à tous, souligne-t-il, et contribue à une prise de conscience nécessaire.”

| AGENDA

L'agenda politique du 12 mai Dans le cadre des élections législatives, date limite de publication au Journal officiel de l’arrêté fixant la liste des groupements et partis politiques auxquels les candidats peuvent se rattacher – François Fillon enfariné avant un meeting à Strasbourg : convocation devant le parquet de deux hommes de 25 et 28 ans, pour un rappel à la loi. Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Présidentielle, Laure Lucchesi : “Il faut poursuivre l’ouverture des données de l’administration” La directrice d’Etalab énumère les chantiers numériques, en particulier en matière d’ouverture des données, qui attendent le prochain gouvernement. “Il va falloir amener des zones de transparence sur des champs entiers de l’action publique en ouvrant les codes sources des logiciels et en communiquant sur l’utilisation des algorithmes, nous devons entrer dans le concret maintenant”, illustre-t-elle. Les futures équipes devront aussi rédiger le deuxième plan d’action de la France dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. Digital, les enseignements de l’étude sur les pratiques numériques des demandeurs d’emploi Stéphane Ducatez, directeur des statistiques, des études et de l’évaluation de Pôle emploi, détaille les conclusions de la dernière étude sur les pratiques numériques des demandeurs d’emploi. Une intervention sur la scène des Rencontres de l’emploi, le 17 janvier 2017, événement organisé par Pôle emploi. On apprend que 80 % des demandeurs d’emploi utilisent chaque semaine Internet pour consulter les offres, s’informer ou chercher des conseils pour postuler. Présidentielle, Denis Turbet-Delof : “On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires” S’il se dit “soulagé” par la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le délégué général “fonction publique” du syndicat Solidaires voit dans le programme d’Emmanuel Macron en direction de la fonction publique “une continuation accélérée du programme de François Hollande et même de Nicolas Sarkozy” : “Volonté de dématérialisation totale, individualisation…” “Nous craignons le pire dans cinq ans s’il met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”, prévient-il. La Parole aux experts, Netacad et la formation digitale du secteur public. Découvrez à partir d’exemples concrets comment les programmes de Netacad peuvent aider des collectivités, des services de l’État ou l’Assistance publique Hôpitaux de Paris à former leurs agents pour réussir leur transformation digitale. Rencontre avec Alain Fiocco, directeur “recherche et développement” de Cisco et coordinateur de la Netacad en France. Le Train du climat Laurent Degroote : “Le Train du climat contribue à une prise de conscience nécessaire” Le président des conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (Ceser) de France juge essentielle l’intervention des collectivités territoriales en matière de politiques climatiques. “L’exposition du Train du climat permet de rendre les recherches scientifiques en la matière accessibles à tous, souligne-t-il, et contribue à une prise de conscience nécessaire.”

15 mai 2017

Les temps forts de la semaine

L'agenda politique de la semaine prochaine Lundi 15 mai  Ouverture du dépôt des candidatures aux élections législatives – À Nice, conseil municipal en vue de l'élection d'un nouveau maire suite à la démission, le 8 mai, de Philippe Pradal – À Bruxelles (Belgique), Conseil européen “Affaires étrangères” avec à l'ordre du jour notamment un point sur la mise en œuvre de la stratégie globale de l'Union européenne dans le domaine de la sécurité et de la défense – Sénace plénière du Parlement européen à Strasbourg – Aux États-Unis, audience d'une cour d'appel fédérale de Seattle sur la décision de justice de bloquer le décret du Président américain, Donald Trump, interdisant l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de 6 pays étrangers. Mardi 16 mai La Commission européenne informe les ministres de l'Union européenne sur son suivi du livre blanc sur l'avenir de l'Europe – Entretien du Président des États-Unis, Donald Trump, avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, à Washington.  Mercredi 17 mai  À l'Élysée, premier Conseil des ministres présidé par le nouveau président de la République, Emmanuel Macron – La Commission européenne dévoile ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro – Le Président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, reçoit le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni. Jeudi 18 mai  À Bruxelles (Belgique), discussion sur la possibilité d'une coopération structurée permanente et d'un examen annuel coordonné en matière de défense, piloté par les États membres de l'Union européenne.  Vendredi 19 mai  Date limite de dépôt des candidatures aux élections législatives dans les préfectures de département (à 18 heures) – Conseil de l’Europe à Nicosie (Chypre) avec la signature d'un texte contre la destruction et le trafic illicite des biens culturels – Élection présidentielle en Iran, où le Président sortant, Hassan Rohani, brigue un second mandat.  Sur Acteurs publics TV, lundi 15 mai La France des pouvoirs : la DRH de l'État diversifie ses profils. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : l'arrivée de nouveaux cadres dans le contexte de la réorganisation de la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP), la séquence des recasages qui se poursuit, avec notamment la nomination d'un ancien ministre à la présidence d'Autoroutes et tunnel du Mont Blanc… Une émission enregistrée le 11 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. Présidentielle, Bruno Cautrès : “Pas d’état de grâce pour Emmanuel Macron, il doit agir très vite”. Pour le chercheur au Cevipof Bruno Cautrès, le nouveau président de la République doit obtenir très rapidement des résultats, ses mesures devant se traduire “directement dans la vie des Français”. Il est par ailleurs essentiel, dit le chercheur, que son gouvernement traduise sa philosophie “et gauche, et droite” et que son ou sa Premier(ère) ministre soit une personnalité “que les Français vont apprendre à connaître”.  La Parole aux experts : Chorus Pro, vecteur de performance publique. Régine Diyani, directrice de l'Agence pour l'informatique financière de l'État (AIFE), nous expose comment son agence répond aux attentes de simplification, de dématérialisation et donc d’économies de l’administration. Au cœur de la galaxie Chorus, découvrez les usages de Chorus Pro, avec les témoignages de Guillaume Franchi, le responsable financier de la commune du Monêtier les Bains (Hautes Alpes), de Xavier Argenton, président de la communauté de communes Parthenay Gatîne et maire de Parthenay (Deux Sèvres), et de Sandrine Fabrègues, directrice du service facturier de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris. Présidentielle, Godefroy de Bentzmann (Syntec numérique) : “Le prochain quinquennat doit être celui de la transformation numérique”. Il faut dépasser les “silos de petites mesures” et donner “enfin une vision” en matière numérique : c’est ce que martèle Godefroy de Bentzmann, président du Syntec numérique, syndicat professionnel qui rassemble plus de 1 800 entreprises du numérique. “La France ne peut plus se permettre d’attendre, dit-il, le prochain quinquennat doit être celui de la transformation numérique”. Et d’appeler, à l’occasion de l’émission quotidienne d’APTV sur la présidentielle 2017, jeudi 30 mars, “à faire monter en maturité les hauts fonctionnaires” via la formation et à une loi de programmation de santé prenant davantage en compte les enjeux numériques. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent prendre part aux décisions publiques. Sécurité, éducation, santé… Les personnes interrogées par l’Ifop pour Acteurs publics et EY réclament d’être davantage associées aux décisions des pouvoirs publics. Les citoyens ont largement le sentiment que le pouvoir est confisqué par les élites politiques. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive avec trois invités : Bertrand Pancher, député UDI de la Meuse et président du think tank Décider ensemble, Nicolas Gohel, senior manager chez EY, et Esteban Pratviel, chef de groupe au département “Opinion et stratégies d'entreprise” de l’Ifop.

| AGENDA

L'agenda politique de la semaine prochaine Lundi 15 mai  Ouverture du dépôt des candidatures aux élections législatives – À Nice, conseil municipal en vue de l'élection d'un nouveau maire suite à la démission, le 8 mai, de Philippe Pradal – À Bruxelles (Belgique), Conseil européen “Affaires étrangères” avec à l'ordre du jour notamment un point sur la mise en œuvre de la stratégie globale de l'Union européenne dans le domaine de la sécurité et de la défense – Sénace plénière du Parlement européen à Strasbourg – Aux États-Unis, audience d'une cour d'appel fédérale de Seattle sur la décision de justice de bloquer le décret du Président américain, Donald Trump, interdisant l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de 6 pays étrangers. Mardi 16 mai La Commission européenne informe les ministres de l'Union européenne sur son suivi du livre blanc sur l'avenir de l'Europe – Entretien du Président des États-Unis, Donald Trump, avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, à Washington.  Mercredi 17 mai  À l'Élysée, premier Conseil des ministres présidé par le nouveau président de la République, Emmanuel Macron – La Commission européenne dévoile ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro – Le Président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, reçoit le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni. Jeudi 18 mai  À Bruxelles (Belgique), discussion sur la possibilité d'une coopération structurée permanente et d'un examen annuel coordonné en matière de défense, piloté par les États membres de l'Union européenne.  Vendredi 19 mai  Date limite de dépôt des candidatures aux élections législatives dans les préfectures de département (à 18 heures) – Conseil de l’Europe à Nicosie (Chypre) avec la signature d'un texte contre la destruction et le trafic illicite des biens culturels – Élection présidentielle en Iran, où le Président sortant, Hassan Rohani, brigue un second mandat.  Sur Acteurs publics TV, lundi 15 mai La France des pouvoirs : la DRH de l'État diversifie ses profils. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : l'arrivée de nouveaux cadres dans le contexte de la réorganisation de la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP), la séquence des recasages qui se poursuit, avec notamment la nomination d'un ancien ministre à la présidence d'Autoroutes et tunnel du Mont Blanc… Une émission enregistrée le 11 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. Présidentielle, Bruno Cautrès : “Pas d’état de grâce pour Emmanuel Macron, il doit agir très vite”. Pour le chercheur au Cevipof Bruno Cautrès, le nouveau président de la République doit obtenir très rapidement des résultats, ses mesures devant se traduire “directement dans la vie des Français”. Il est par ailleurs essentiel, dit le chercheur, que son gouvernement traduise sa philosophie “et gauche, et droite” et que son ou sa Premier(ère) ministre soit une personnalité “que les Français vont apprendre à connaître”.  La Parole aux experts : Chorus Pro, vecteur de performance publique. Régine Diyani, directrice de l'Agence pour l'informatique financière de l'État (AIFE), nous expose comment son agence répond aux attentes de simplification, de dématérialisation et donc d’économies de l’administration. Au cœur de la galaxie Chorus, découvrez les usages de Chorus Pro, avec les témoignages de Guillaume Franchi, le responsable financier de la commune du Monêtier les Bains (Hautes Alpes), de Xavier Argenton, président de la communauté de communes Parthenay Gatîne et maire de Parthenay (Deux Sèvres), et de Sandrine Fabrègues, directrice du service facturier de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris. Présidentielle, Godefroy de Bentzmann (Syntec numérique) : “Le prochain quinquennat doit être celui de la transformation numérique”. Il faut dépasser les “silos de petites mesures” et donner “enfin une vision” en matière numérique : c’est ce que martèle Godefroy de Bentzmann, président du Syntec numérique, syndicat professionnel qui rassemble plus de 1 800 entreprises du numérique. “La France ne peut plus se permettre d’attendre, dit-il, le prochain quinquennat doit être celui de la transformation numérique”. Et d’appeler, à l’occasion de l’émission quotidienne d’APTV sur la présidentielle 2017, jeudi 30 mars, “à faire monter en maturité les hauts fonctionnaires” via la formation et à une loi de programmation de santé prenant davantage en compte les enjeux numériques. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent prendre part aux décisions publiques. Sécurité, éducation, santé… Les personnes interrogées par l’Ifop pour Acteurs publics et EY réclament d’être davantage associées aux décisions des pouvoirs publics. Les citoyens ont largement le sentiment que le pouvoir est confisqué par les élites politiques. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive avec trois invités : Bertrand Pancher, député UDI de la Meuse et président du think tank Décider ensemble, Nicolas Gohel, senior manager chez EY, et Esteban Pratviel, chef de groupe au département “Opinion et stratégies d'entreprise” de l’Ifop.

11 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du 11 mai

L’agenda politique du jeudi 11 mai  La liste des candidats aux élections législatives de La République en marche, le mouvement du nouveau président de la République, Emmanuel Macron, est dévoilée – Conseil national du Parti communiste français (PCF) et meeting de lancement de la campagne pour les législatives de ce même parti à Paris – La Banque de France dévoile les résultats de la balance des paiements de la France pour l'année 2016 – Réunion des ministres des Finances du G7 à Bari (Italie) au sujet de la croissance inclusive, de la sécurité en tant que bien public mondial et de la fiscalité internationale – Présentation par la Commission européenne de ses prévisions économiques de printemps pour la zone euro et l'Union européenne – À Bruxelles (Belgique), Conseil européen des affaires étrangères, consacré aux questions commerciales avec à l'ordre du jour notamment un débat sur la mise en œuvre des accords de libre-échange et l'examen de la nouvelle méthodologie antidumping – Le Président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, se rend à Moscou (Russie) et s'entretient avec le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.  Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Présidentielle, Pierre-Yves Duwoye : “Le prochain ministre de l’Éducation devra écouter ce qui se dit autour de lui” “Le prochain ministre de l’Éducation ne devra pas confondre politique et communication. Il devra écouter ce qui se dit autour de lui et donner aux enseignants un message de confiance, car ce sont eux les acteurs du changement”, estime, après trente ans de carrière, le tout jeune retraité de l’éducation nationale, aujourd’hui conseiller maître à la Cour des comptes. Les recteurs sont “de simples relais des instructions nationales”, ajoute l’ancien directeur de cabinet de Vincent Peillon rue de Grenelle, qui regrette les “occasions ratées”, notamment pour réformer le statut et les obligations de service des enseignants. La Parole aux experts, Pitney Bowes : dis-moi quelle information t’intéresse, je te répondrai. Découvrez avec Isabelle Yon, responsable “secteur public” de Pitney Bowes, la promesse de la vidéo interactive personnalisée en temps réel et ses usages en matière de service public. Véritable guichet digital interactif, cette technologie permet de libérer du “temps utile” à vos agents, de diminuer vos coûts, de mieux comprendre les attentes de vos administrés et surtout de leur délivrer une information qui s’adapte en temps réel à leurs besoins. Le Train du climat, Brahim Hafidi : “Chaque citoyen a un rôle à jouer”. Les Etats, les territoires, le tissu associatif (à l’image de l’association Climate Chance), mais aussi les citoyens : chacun doit jouer un rôle actif dans la lutte contre le réchauffement climatique, analyse le président du conseil régional du Souss Massa, au Maroc, interrogé lors de sa récente visite du Train du climat. Une exposition nécessaire, souligne t il en substance. Talents publics, l’impossible gestion RH des enseignants. Les 860 000 enseignants français sont-ils “recrutés dans de mauvaises conditions, mal formés, mal gérés” et leur accompagnement relève-t-il d’un “déni de services publics”, comme l’affirme Bernard Toulemonde, ancien recteur et coauteur du livre Et si on tuait le mammouth ? Ou bien les pratiques ont-elles évolué, permettant de faire progresser des millions d’élèves portés par des enseignants résolument investis, comme le soutient Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes FSU, premier syndicat dans les collèges et lycées, qui souligne la spécificité du métier des enseignants, dont les missions sont difficilement évaluables ? Un Talents publics consacré à la gestion des ressources humaines des enseignants. Ou à leur impossible gestion RH, c’est selon… Visionner également l’émission “L’autonomie contrariée des acteurs éducatifs locaux”. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne.

| AGENDA

L’agenda politique du jeudi 11 mai  La liste des candidats aux élections législatives de La République en marche, le mouvement du nouveau président de la République, Emmanuel Macron, est dévoilée – Conseil national du Parti communiste français (PCF) et meeting de lancement de la campagne pour les législatives de ce même parti à Paris – La Banque de France dévoile les résultats de la balance des paiements de la France pour l'année 2016 – Réunion des ministres des Finances du G7 à Bari (Italie) au sujet de la croissance inclusive, de la sécurité en tant que bien public mondial et de la fiscalité internationale – Présentation par la Commission européenne de ses prévisions économiques de printemps pour la zone euro et l'Union européenne – À Bruxelles (Belgique), Conseil européen des affaires étrangères, consacré aux questions commerciales avec à l'ordre du jour notamment un débat sur la mise en œuvre des accords de libre-échange et l'examen de la nouvelle méthodologie antidumping – Le Président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, se rend à Moscou (Russie) et s'entretient avec le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.  Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Présidentielle, Pierre-Yves Duwoye : “Le prochain ministre de l’Éducation devra écouter ce qui se dit autour de lui” “Le prochain ministre de l’Éducation ne devra pas confondre politique et communication. Il devra écouter ce qui se dit autour de lui et donner aux enseignants un message de confiance, car ce sont eux les acteurs du changement”, estime, après trente ans de carrière, le tout jeune retraité de l’éducation nationale, aujourd’hui conseiller maître à la Cour des comptes. Les recteurs sont “de simples relais des instructions nationales”, ajoute l’ancien directeur de cabinet de Vincent Peillon rue de Grenelle, qui regrette les “occasions ratées”, notamment pour réformer le statut et les obligations de service des enseignants. La Parole aux experts, Pitney Bowes : dis-moi quelle information t’intéresse, je te répondrai. Découvrez avec Isabelle Yon, responsable “secteur public” de Pitney Bowes, la promesse de la vidéo interactive personnalisée en temps réel et ses usages en matière de service public. Véritable guichet digital interactif, cette technologie permet de libérer du “temps utile” à vos agents, de diminuer vos coûts, de mieux comprendre les attentes de vos administrés et surtout de leur délivrer une information qui s’adapte en temps réel à leurs besoins. Le Train du climat, Brahim Hafidi : “Chaque citoyen a un rôle à jouer”. Les Etats, les territoires, le tissu associatif (à l’image de l’association Climate Chance), mais aussi les citoyens : chacun doit jouer un rôle actif dans la lutte contre le réchauffement climatique, analyse le président du conseil régional du Souss Massa, au Maroc, interrogé lors de sa récente visite du Train du climat. Une exposition nécessaire, souligne t il en substance. Talents publics, l’impossible gestion RH des enseignants. Les 860 000 enseignants français sont-ils “recrutés dans de mauvaises conditions, mal formés, mal gérés” et leur accompagnement relève-t-il d’un “déni de services publics”, comme l’affirme Bernard Toulemonde, ancien recteur et coauteur du livre Et si on tuait le mammouth ? Ou bien les pratiques ont-elles évolué, permettant de faire progresser des millions d’élèves portés par des enseignants résolument investis, comme le soutient Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes FSU, premier syndicat dans les collèges et lycées, qui souligne la spécificité du métier des enseignants, dont les missions sont difficilement évaluables ? Un Talents publics consacré à la gestion des ressources humaines des enseignants. Ou à leur impossible gestion RH, c’est selon… Visionner également l’émission “L’autonomie contrariée des acteurs éducatifs locaux”. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne.


10 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du 10 mai

L'agenda politique du mercredi 10 mai  Proclamation par le Conseil constitutionnel des résultats officiels du second tour de l'élection présidentielle – Le président de la République, François Hollande, préside, en compagnie de son successeur, Emmanuel Macron, la cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage dans les jardins du Luxembourg (Paris) – À l'Élysée, dernier Conseil des ministres du quinquennat de François Hollande – La Fondation internationale des finances publiques (Fondafip) et l'Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion organisent un colloque à l'université Panthéon-Sorbonne, intitulé “Ordonnateurs et comptables : quel modèle d'avenir ?”    Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Présidentielle, Bernadette Groison : “Emmanuel Macron doit donner un cap à la fonction publique”. Dans quelle direction le nouveau président de la République veut il emmener la fonction publique et les quelque 5 millions et demi d’agents ? C’est l’interrogation de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui attend d’Emmanuel Macron “un cap, une vision”. “Soulagée” après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, Bernadette Groison rappelle l’opposition de la FSU à l’autonomie des établissements scolaires et à la rémunération au mérite. Le Train du climat, Jean Jouzel : “La solution au réchauffement climatique viendra des territoires !”. Le climatologue et glaciologue Jean Jouzel, interrogé à l'occasion de l’exposition soutenue par la SNCF Le Train du climat, souligne l’importance des territoires en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Une nouvelle édition partira dans les prochains mois pour un périple à travers la France. “Le rôle d’un État est de négocier les accords internationaux les plus ambitieux possibles comme lors du récent accord de Paris consécutif à la COP21, développe cet expert auprès de l’ONU au micro d’Acteurs publics TV. Mais les collectivités locales sont ensuite à la manœuvre pour décliner concrètement ces accords en matière de politiques de transports, d'urbanisme, de logement, de déploiement des énergies durables…” Présidentielle, Pierre-Yves Duwoye : “Le prochain ministre de l’Éducation devra écouter ce qui se dit autour de lui”. “Le prochain ministre de l’Éducation ne devra pas confondre politique et communication. Il devra écouter ce qui se dit autour de lui et donner aux enseignants un message de confiance, car ce sont eux les acteurs du changement”, estime, après trente ans de carrière, le tout jeune retraité de l’éducation nationale, aujourd’hui conseiller maître à la Cour des comptes. Les recteurs sont “de simples relais des instructions nationales”, ajoute l’ancien directeur de cabinet de Vincent Peillon rue de Grenelle, qui regrette les “occasions ratées”, notamment pour réformer le statut et les obligations de service des enseignants. La Parole aux experts, Amazon : pourquoi et comment le secteur public doit adopter le “cloud”. À l'occasion de la sortie l’étude IDC sur le sujet de l'ouverture de la première région d’Amazon Web Services (AWS) en France, rencontre avec Erick Jan Vareschard, directeur “secteur public” d’AWS, pour tordre le cou à quelques idées fausses sur le cloud. Présidentielle, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. SNCF, un développement basé sur l’économie circulaire. Revisiter le cycle de vie des produits en repensant leur conception, leur production et leur utilisation, c’est l’esprit de l’économie circulaire. La SNCF s’attache à le décliner via une stratégie des “5 R” : réduire l’utilisation des matières, réutiliser les matériaux, les réparer pour prolonger leur durée de vie, recycler et repenser les matériaux du futur. Elle est abordée dans cette émission spéciale du Club des acteurs des Territoires durables, avec la participation de François Villerez, chef du bureau des éco industries et du développement industriel durable à la direction générale des entreprises, Michel Lopez, référent “économie circulaire et déchets” à la direction du développement durable du groupe SNCF, et Cyrille Blard, chef de projet “stratégie économie circulaire” en charge de la gestion des produits de dépose à SNCF Réseaux.

| AGENDA

L'agenda politique du mercredi 10 mai  Proclamation par le Conseil constitutionnel des résultats officiels du second tour de l'élection présidentielle – Le président de la République, François Hollande, préside, en compagnie de son successeur, Emmanuel Macron, la cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage dans les jardins du Luxembourg (Paris) – À l'Élysée, dernier Conseil des ministres du quinquennat de François Hollande – La Fondation internationale des finances publiques (Fondafip) et l'Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion organisent un colloque à l'université Panthéon-Sorbonne, intitulé “Ordonnateurs et comptables : quel modèle d'avenir ?”    Sur Acteurs publics TV, à partir de 8 heures Présidentielle, Bernadette Groison : “Emmanuel Macron doit donner un cap à la fonction publique”. Dans quelle direction le nouveau président de la République veut il emmener la fonction publique et les quelque 5 millions et demi d’agents ? C’est l’interrogation de Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, qui attend d’Emmanuel Macron “un cap, une vision”. “Soulagée” après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, Bernadette Groison rappelle l’opposition de la FSU à l’autonomie des établissements scolaires et à la rémunération au mérite. Le Train du climat, Jean Jouzel : “La solution au réchauffement climatique viendra des territoires !”. Le climatologue et glaciologue Jean Jouzel, interrogé à l'occasion de l’exposition soutenue par la SNCF Le Train du climat, souligne l’importance des territoires en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Une nouvelle édition partira dans les prochains mois pour un périple à travers la France. “Le rôle d’un État est de négocier les accords internationaux les plus ambitieux possibles comme lors du récent accord de Paris consécutif à la COP21, développe cet expert auprès de l’ONU au micro d’Acteurs publics TV. Mais les collectivités locales sont ensuite à la manœuvre pour décliner concrètement ces accords en matière de politiques de transports, d'urbanisme, de logement, de déploiement des énergies durables…” Présidentielle, Pierre-Yves Duwoye : “Le prochain ministre de l’Éducation devra écouter ce qui se dit autour de lui”. “Le prochain ministre de l’Éducation ne devra pas confondre politique et communication. Il devra écouter ce qui se dit autour de lui et donner aux enseignants un message de confiance, car ce sont eux les acteurs du changement”, estime, après trente ans de carrière, le tout jeune retraité de l’éducation nationale, aujourd’hui conseiller maître à la Cour des comptes. Les recteurs sont “de simples relais des instructions nationales”, ajoute l’ancien directeur de cabinet de Vincent Peillon rue de Grenelle, qui regrette les “occasions ratées”, notamment pour réformer le statut et les obligations de service des enseignants. La Parole aux experts, Amazon : pourquoi et comment le secteur public doit adopter le “cloud”. À l'occasion de la sortie l’étude IDC sur le sujet de l'ouverture de la première région d’Amazon Web Services (AWS) en France, rencontre avec Erick Jan Vareschard, directeur “secteur public” d’AWS, pour tordre le cou à quelques idées fausses sur le cloud. Présidentielle, pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. SNCF, un développement basé sur l’économie circulaire. Revisiter le cycle de vie des produits en repensant leur conception, leur production et leur utilisation, c’est l’esprit de l’économie circulaire. La SNCF s’attache à le décliner via une stratégie des “5 R” : réduire l’utilisation des matières, réutiliser les matériaux, les réparer pour prolonger leur durée de vie, recycler et repenser les matériaux du futur. Elle est abordée dans cette émission spéciale du Club des acteurs des Territoires durables, avec la participation de François Villerez, chef du bureau des éco industries et du développement industriel durable à la direction générale des entreprises, Michel Lopez, référent “économie circulaire et déchets” à la direction du développement durable du groupe SNCF, et Cyrille Blard, chef de projet “stratégie économie circulaire” en charge de la gestion des produits de dépose à SNCF Réseaux.

09 mai 2017

L’agenda politique et d’Acteurs publics TV du 9 mai

L'agenda politique du mardi 9 mai  Au Parti socialiste, réunion des candidats pour lancer officiellement la campagne conduite par le Premier ministre, Bernard Cazeneuve – Conseil de Paris avec l'examen d'une convention entre la municipalité et la préfecture de police de Paris mettant en œuvre la loi sur le statut de Paris et la récupération de pouvoirs de police et d'effectifs par la ville – Publication par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) des chiffres de la situation mensuelle budgétaire de l'État à la fin du mois de mars – Au Danemark, à Copenhague, réunion de la coalition anti-Daech, en présence du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian – Élection présidentielle en Corée du Sud – Journée de l’Europe.    Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Présidentielle, Dominique Rousseau : “Avec Emmanuel Macron, la pratique de la Cinquième République peut changer”. Un président de la République qui n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale ne peut pas gouverner, souligne le constitutionnaliste Dominique Rousseau au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. “Tout l’enjeu pour Emmanuel Macron est donc désormais de réunir une majorité de députés qui lui soient fidèles et personnels”, estime-t-il. Et c’est loin d’être garanti, insiste Dominique Rousseau. De fait, des “majorités d’idées” pourraient voir le jour à l'Assemblée nationale selon les dossiers. Et ce serait, espère-t-il, “une respiration démocratique”.  La Parole aux experts, Microsoft : assurer de bout en bout la sécurité numérique des organisations. Découvrez avec Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité, directeur de la division services de Microsoft, comment une plateforme de sécurité inédite, soutenue par une intelligence unique et de larges partenariats garantissent le résultat. Pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. L’Observatoire des politiques publics : les Français veulent prendre part aux décisions publiques. Sécurité, éducation, santé… Les personnes interrogées par l’Ifop pour Acteurs publics et EY réclament d’être davantage associées aux décisions des pouvoirs publics. Les citoyens ont largement le sentiment que le pouvoir est confisqué par les élites politiques. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive avec trois invités : Bertrand Pancher, député UDI de la Meuse et président du think tank Décider ensemble, Nicolas Gohel, senior manager chez EY, et Esteban Pratviel, chef de groupe au département “Opinion et stratégies d'entreprise” de l’Ifop. Le Train du climat, Ronan Dantec : “Montrer qu’il y a des solutions en matière climatique !”. Le président de l’association Climate Chance et sénateur EELV de Loire Atlantique salue l’exposition du Train du climat soutenue par la SNCF : “Elle permet d’expliquer à des publics moins sensibilisés les enjeux du climat, de trouver les mots et les images pour montrer que c’est grave, mais qu’il y a des solutions.”

| AGENDA

L'agenda politique du mardi 9 mai  Au Parti socialiste, réunion des candidats pour lancer officiellement la campagne conduite par le Premier ministre, Bernard Cazeneuve – Conseil de Paris avec l'examen d'une convention entre la municipalité et la préfecture de police de Paris mettant en œuvre la loi sur le statut de Paris et la récupération de pouvoirs de police et d'effectifs par la ville – Publication par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) des chiffres de la situation mensuelle budgétaire de l'État à la fin du mois de mars – Au Danemark, à Copenhague, réunion de la coalition anti-Daech, en présence du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian – Élection présidentielle en Corée du Sud – Journée de l’Europe.    Sur Acteurs publics TV à partir de 8 heures Présidentielle, Dominique Rousseau : “Avec Emmanuel Macron, la pratique de la Cinquième République peut changer”. Un président de la République qui n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale ne peut pas gouverner, souligne le constitutionnaliste Dominique Rousseau au lendemain du second tour de l'élection présidentielle. “Tout l’enjeu pour Emmanuel Macron est donc désormais de réunir une majorité de députés qui lui soient fidèles et personnels”, estime-t-il. Et c’est loin d’être garanti, insiste Dominique Rousseau. De fait, des “majorités d’idées” pourraient voir le jour à l'Assemblée nationale selon les dossiers. Et ce serait, espère-t-il, “une respiration démocratique”.  La Parole aux experts, Microsoft : assurer de bout en bout la sécurité numérique des organisations. Découvrez avec Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité, directeur de la division services de Microsoft, comment une plateforme de sécurité inédite, soutenue par une intelligence unique et de larges partenariats garantissent le résultat. Pourquoi Emmanuel Macron doit d’urgence désinhiber la fonction publique. Fixer un cap à l’action publique, donner une vision aux fonctionnaires, calibrer leurs missions : ce sont les préconisations formulées à l'endroit du nouveau président de la République par les managers publics et privés interrogés par Acteurs publics TV. La méthode doit être celle de la responsabilisation et de la confiance accordées aux acteurs de terrain, soulignent-ils, en abordant les enjeux de gestion RH, de santé publique, de numérique et de finances locales. L’Observatoire des politiques publics : les Français veulent prendre part aux décisions publiques. Sécurité, éducation, santé… Les personnes interrogées par l’Ifop pour Acteurs publics et EY réclament d’être davantage associées aux décisions des pouvoirs publics. Les citoyens ont largement le sentiment que le pouvoir est confisqué par les élites politiques. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive avec trois invités : Bertrand Pancher, député UDI de la Meuse et président du think tank Décider ensemble, Nicolas Gohel, senior manager chez EY, et Esteban Pratviel, chef de groupe au département “Opinion et stratégies d'entreprise” de l’Ifop. Le Train du climat, Ronan Dantec : “Montrer qu’il y a des solutions en matière climatique !”. Le président de l’association Climate Chance et sénateur EELV de Loire Atlantique salue l’exposition du Train du climat soutenue par la SNCF : “Elle permet d’expliquer à des publics moins sensibilisés les enjeux du climat, de trouver les mots et les images pour montrer que c’est grave, mais qu’il y a des solutions.”

06 mai 2017

L’agenda politique du week-end et d’APTV

L'agenda politique Samedi 6 mai  Second tour de l'élection présidentielle en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et dans les bureaux de vote du continent américain – À Bruxelles (Belgique), ouverture d'un musée de l'histoire de l'Union européenne – En Pologne, manifestation contre le pouvoir conservateur organisée par le principal parti d'opposition centriste, la Plateforme civique.  Dimanche 7 mai  Les électeurs de métropole, de La Réunion, de Mayotte et de Nouvelle-Calédonie sont appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle (les bureaux de vote sont ouverts de 8 heures à 19 heures avec de possibles dérogations jusqu'à 20 heures pour les grandes villes).  Lundi 8 mai  Le Conseil constitutionnel centralise et vérifie les résultats du second tour de l'élection présidentielle – À Paris, rassemblement à l'appel du collectif Front social, réunissant les syndicats CGT, FSU et SUD, pour protester contre la “régression sociale élue” – En vue de la conférence internationale sur le climat de novembre prochain (COP23) à Bonn, en Allemagne, session de travail de 196 pays au siège de la convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) dans cette même ville – En Algérie, réunion des pays voisins de la Libye pour trouver une solution politique à la crise dans ce pays miné depuis six ans par des rivalités entre plusieurs autorités et milices.   Sur Acteurs publics TV ce week-end La France des pouvoirs : “promotions cabinets” chez les ambassadeurs. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : la nomination d'un nouveau délégué interministériel à la lutte contre le racisme, des recasages très politiques chez les ambassadeurs ou la reconversion annoncée du secrétaire d'État à l'Enseignement et à la Recherche… Une émission enregistrée le 4 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. Présidentielle, Laure Lucchesi : “Il faut poursuivre l’ouverture des données de l’administration”. La directrice d’Etalab énumère les chantiers numériques, en particulier en matière d’ouverture des données, qui attendent le prochain gouvernement. “Il va falloir amener des zones de transparence sur des champs entiers de l’action publique en ouvrant les codes sources des logiciels et en communiquant sur l’utilisation des algorithmes, nous devons entrer dans le concret maintenant”, illustre-t-elle. Les futures équipes devront aussi rédiger le deuxième plan d’action de la France dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne. En direct du Parlement : “Montrer que l’État stratège est de retour”. Les contrats de performance entre l’État et SNCF Réseau doivent contribuer “à l’équilibre financier de la SNCF”, glisse Hervé Maurey, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, en ouverture de l’audition de Bernard Roman, président de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), le 19 avril. “Ces contrats montrent par ailleurs que l’État stratège est de retour”, insiste t il. Le Train du climat, Bruno Huisman : “Le changement climatique n’est pas irrémédiable”. Le maire de Valmondois, dans le Val d’Oise, relève “ces scénarios qui font peur” en matière de changement climatique, mais les solutions existent et le pire, à ses yeux, “n’est pas irrémédiable”. Une réaction à sa sortie de l’exposition du Train du climat, soutenue par la SNCF, qui partira dans les prochains mois sur les rails de France pour alerter les habitants des territoires sur les enjeux climatiques. Entretien public, Jean-Louis Bruguière : “Renforcer la synergie entre renseignement et système judiciaire”. En matière de lutte contre le terrorisme, il faut davantage de synergie entre les actions des acteurs de terrain, entre le renseignement et le système judiciaire et entre les États européens, estime l’ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière. Un échange organisé à l’occasion d’une rencontre avec le Club des acteurs de la Sécurité intérieure. La Parole aux experts, arvato : émotionnel et ressenti au cœur de la relation usager. La transformation digitale de l’administration se traduit souvent par une dématérialisation de la relation avec les usagers, mais tous les spécialistes s’accordent sur ce point : plus la fréquence des contacts avec les usagers diminue et plus ils ont de l’importance. Juan d’Alcantara, directeur “secteur public” d’Arvato France, nous présente Act’in, un programme novateur de formation des agents pour faire face à toutes les situations en plaçant l’émotionnel et le ressenti au cœur de chaque contact. Talents publics, dessine-moi le manager public de demain. Incarner son action en la personnalisant et en donnant un peu de soi-même, tenir compte du contexte de tensions budgétaires et de réformes institutionnelles, associer ses équipes au changement. C’est le portrait-robot du manager public d’aujourd’hui esquissé dans cette émission Talents publics par le préfet Thomas Degos, directeur général des services de la métropole du Grand Paris, Oriane Delivré, élève directrice d’hôpital à l’EHESP, et Jean Orsoni, chargé de mission à la direction des finances de la ville de Paris.

| AGENDA

L'agenda politique Samedi 6 mai  Second tour de l'élection présidentielle en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et dans les bureaux de vote du continent américain – À Bruxelles (Belgique), ouverture d'un musée de l'histoire de l'Union européenne – En Pologne, manifestation contre le pouvoir conservateur organisée par le principal parti d'opposition centriste, la Plateforme civique.  Dimanche 7 mai  Les électeurs de métropole, de La Réunion, de Mayotte et de Nouvelle-Calédonie sont appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle (les bureaux de vote sont ouverts de 8 heures à 19 heures avec de possibles dérogations jusqu'à 20 heures pour les grandes villes).  Lundi 8 mai  Le Conseil constitutionnel centralise et vérifie les résultats du second tour de l'élection présidentielle – À Paris, rassemblement à l'appel du collectif Front social, réunissant les syndicats CGT, FSU et SUD, pour protester contre la “régression sociale élue” – En vue de la conférence internationale sur le climat de novembre prochain (COP23) à Bonn, en Allemagne, session de travail de 196 pays au siège de la convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) dans cette même ville – En Algérie, réunion des pays voisins de la Libye pour trouver une solution politique à la crise dans ce pays miné depuis six ans par des rivalités entre plusieurs autorités et milices.   Sur Acteurs publics TV ce week-end La France des pouvoirs : “promotions cabinets” chez les ambassadeurs. Au menu de La France des pouvoirs cette semaine : la nomination d'un nouveau délégué interministériel à la lutte contre le racisme, des recasages très politiques chez les ambassadeurs ou la reconversion annoncée du secrétaire d'État à l'Enseignement et à la Recherche… Une émission enregistrée le 4 mai et animée par Bruno Botella, directeur de la rédaction d'Acteurs publics, et Pierre Laberrondo, rédacteur en chef adjoint. Présidentielle, Laure Lucchesi : “Il faut poursuivre l’ouverture des données de l’administration”. La directrice d’Etalab énumère les chantiers numériques, en particulier en matière d’ouverture des données, qui attendent le prochain gouvernement. “Il va falloir amener des zones de transparence sur des champs entiers de l’action publique en ouvrant les codes sources des logiciels et en communiquant sur l’utilisation des algorithmes, nous devons entrer dans le concret maintenant”, illustre-t-elle. Les futures équipes devront aussi rédiger le deuxième plan d’action de la France dans le cadre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. L’Observatoire des politiques publiques : les Français veulent des services publics plus efficaces. Très attachés à leurs services publics, les Français ne veulent pas moins de fonctionnaires : c'est ce qui ressort de notre sondage réalisé par l'Ifop pour Acteurs publics et EY. Les personnes interrogées souhaitent des services publics plus performants, davantage tournés vers leurs besoins. L’émission consacrée à l’Observatoire des politiques publiques décrypte les résultats de cette enquête exclusive et aborde la question de la bonne méthode pour réformer l'État, avec deux invités : Arnauld Bertrand, responsable mondial de conseil au secteur public du cabinet EY, et Charles de Courson, député UDI de la Marne. En direct du Parlement : “Montrer que l’État stratège est de retour”. Les contrats de performance entre l’État et SNCF Réseau doivent contribuer “à l’équilibre financier de la SNCF”, glisse Hervé Maurey, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, en ouverture de l’audition de Bernard Roman, président de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), le 19 avril. “Ces contrats montrent par ailleurs que l’État stratège est de retour”, insiste t il. Le Train du climat, Bruno Huisman : “Le changement climatique n’est pas irrémédiable”. Le maire de Valmondois, dans le Val d’Oise, relève “ces scénarios qui font peur” en matière de changement climatique, mais les solutions existent et le pire, à ses yeux, “n’est pas irrémédiable”. Une réaction à sa sortie de l’exposition du Train du climat, soutenue par la SNCF, qui partira dans les prochains mois sur les rails de France pour alerter les habitants des territoires sur les enjeux climatiques. Entretien public, Jean-Louis Bruguière : “Renforcer la synergie entre renseignement et système judiciaire”. En matière de lutte contre le terrorisme, il faut davantage de synergie entre les actions des acteurs de terrain, entre le renseignement et le système judiciaire et entre les États européens, estime l’ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière. Un échange organisé à l’occasion d’une rencontre avec le Club des acteurs de la Sécurité intérieure. La Parole aux experts, arvato : émotionnel et ressenti au cœur de la relation usager. La transformation digitale de l’administration se traduit souvent par une dématérialisation de la relation avec les usagers, mais tous les spécialistes s’accordent sur ce point : plus la fréquence des contacts avec les usagers diminue et plus ils ont de l’importance. Juan d’Alcantara, directeur “secteur public” d’Arvato France, nous présente Act’in, un programme novateur de formation des agents pour faire face à toutes les situations en plaçant l’émotionnel et le ressenti au cœur de chaque contact. Talents publics, dessine-moi le manager public de demain. Incarner son action en la personnalisant et en donnant un peu de soi-même, tenir compte du contexte de tensions budgétaires et de réformes institutionnelles, associer ses équipes au changement. C’est le portrait-robot du manager public d’aujourd’hui esquissé dans cette émission Talents publics par le préfet Thomas Degos, directeur général des services de la métropole du Grand Paris, Oriane Delivré, élève directrice d’hôpital à l’EHESP, et Jean Orsoni, chargé de mission à la direction des finances de la ville de Paris.